Portrait métier. Assistant(e) médical(e)

L'assistant médical ou l'assistante médicale épaule le médecin généraliste ou spécialiste dans son quotidien.  Il ou elle suit le parcours de santé du patient et réalise de petits actes médicaux ainsi que certaines tâches administratives.

L’assistant(e) médical(e) soulage le médecin dans ses tâches quotidiennes et administratives
L’assistant(e) médical(e) soulage le médecin dans ses tâches quotidiennes et administratives
Le métier

Sur la base des assistants médicaux qui existent déjà auprès des dentistes et des ophtalmologues, le gouvernement a décidé d'étendre ce métier aux cabinets de médecins généralistes ou spécialistes en 2019. L’objectif est d’alléger le travail de ces professionnels de santé pour leur permettre d'augmenter le nombre de patients. 

L'assistant.e médical.e seconde le médecin en 1er lieu dans les tâches administratives relatives à la gestion de la  patientèle ou du cabinet (passage des cartes vitales dans le lecteur, mise à jour et classement des dossiers médicaux, report des informations dans le carnet de santé, réception des résultats d'examens, commandes de matériel pour le cabinet..). 

Son rôle est aussi d'aider le médecin en prenant en charge quelques actes simples (préparation de la consultation ; accueil du patient ; prise de température, de tension, de mesure et de poids, nettoyage et stérilisation du matériel).
On estime que d'ici 2022, 4 000 postes d'assistant.e.s médicaux.les devraient être crées.
 
Assistante médicale
Les 3 qualités requises pour ce métier sont : 
Le parcoursEn d’autres termes, il est accessible aussi bien à des profils soignants, comme les infirmières ou les aides-soignants, qu’à des profils non soignants, comme les secrétaires médicales.


Pour aller plus loin :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sodimedical économie entreprises