• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le RCToulon qui rit, le Castres Olympique qui pleure; nombreuses réactions et déclarations

© Photo : Boris Horvat/AFP
© Photo : Boris Horvat/AFP

Le RCT n'avait plus soulevé le mythique "Bout de bois" depuis 1992. Après avoir remporté la semaine dernière la Coupe d'Europe, les Varois réalisent un doublé rarissime. Nombreuses réactions, déclarations et commentaires à la suite ce véritable exploit.

Par Yves Lebaratoux avec AFP

Jonny Wilkinson (demi d'ouverture du RC Toulon au micro de France 2) :

© Photo : Boris Horvat/AFP
© Photo : Boris Horvat/AFP

"C'est impossible, tout ce que je peux faire est de remercier tout le groupe, les entraîneurs, c'est incroyable à expliquer, c'est du plaisir. Je vais continuer
à suivre ce qui se passe en Top 14 parce que ça a changé ma vie. J'ai passé la moitié de ma vie avec un ballon, ca va être un grand choc après le rugby, mais avec toute l'équipe ici je vais avoir de bons souvenirs. Je ne peux remercier assez tout ce que m'a donné le public en France, spécialement à Toulon
."

Mathieu Bastareaud, centre du RC Toulon, au micro de France 2 :

 / © Photo : Thomas Samson/AFP
/ © Photo : Thomas Samson/AFP

"Pour la plupart des joueurs, c'est un rêve de gosse, on a réussi quelque chose d'énorme. Ca fait partie des choses que je pourrais dire à mes enfants, que j'ai joué avec un grand homme comme Wilkinson."

 / ©
/ ©

Mourad Boudjellal, président du RC Toulon au micro de France 2 :

 / © Photo : Thomas Samson/AFP
/ © Photo : Thomas Samson/AFP

"C'est un truc incroyable, cette soirée-là je l'ai vécue 50.000 fois, comme un fantasme, un truc impossible... Et là t'as l'impression que tu la revis une 50.001e fois. Je suis venu dans ce club pour changer son destin, et aujourd'hui, j'ai l'impression d'avoir réussi, il est champion de France, il est champion d'Europe. Je suis Toulonnais, je l'ai fait pour ma ville, je m'étais juré quand ça n'allait pas bien, je m'étais juré de ramener le Brennus à Mayol."

Rory Kockott, demi de mêlée de Castres, au micro de France 2 :

 / © Photo : Boris Horvat/AFP
/ © Photo : Boris Horvat/AFP

"C'est une finale, on n'a pas été bien tactiquement, moi je n'ai pas été bien, j'ai manqué trois pénalités... Après, c'est une grande chose pour eux, deux titres comme ça, j'espère qu'ils pourront continuer comme ça, car c'est bien pour le rugby moderne."

Bernard Laporte, manageur du RC Toulon au micro de France 2 :

"On ne bat pas des records, on cherche à gagner des titres, à vivre des émotions ! On a fait une belle réunion jeudi pour se dire de belles choses qui font pleurer. On s'est dit que Jonny (Wilkinson), un joueur comme ça, il n'a pas le droit de partir comme ça, sur une défaite, il doit gagner. (...) Toulon, c'est une ville populaire, j'espère qu'on leur a donné du bonheur et qu'ils vont continuer à nous soutenir parce qu'on a encore besoin d'eux."

Rémi Tales, demi d'ouverture de Castres au micro de France 2 :

"Il n'y a pas du tout la même ferveur (que l'an dernier, quand Castres avait battu Toulon en finale de Top 14). Il n'y avait pas photo ce soir, Toulon était au-dessus de nous, on joue les finale pour les gagner et ce soir on est tombés sur plus fort que nous. J'ai pris deux coups sur la tête en début de partie, mais on a suivi le protocole (anti-commotions), il n'y a rien de grave. On a fait une saison énorme, personne ne nous attendait ici, on a prouvé qu'on était une grande équipe. On est déçu pour ce soir mais on a quand même fait un beau parcours."

Matt Giteau, trois quart centre du RC Toulon, au micro de France 2 :

 / © Photo : Thomas Samson/AFP
/ © Photo : Thomas Samson/AFP

"Le Top 14 c'est très dur, c'est énorme, j'ai pas de mot pour dire comment je me sens, c'est incroyable, je suis content pour Toulon, pour moi, ma famille, c'est vraiment un rêve. C'est dur de dire, le Top 14 c'est la première fois que je le gagne. Ce championnat, je sais que c'est très important en France, c'est incroyable."

 / ©
/ ©

Serge Milhas, entraîneur des avants de Castres :

"Toulon a mieux géré ce match, et l'a sans doute mieux préparé que nous. Ils ont eu raison. C'est une déception. On a des regrets et quand on regrette, c'est qu'on a manqué quelque chose. Ils n'ont jamais été en situation de marquer à part par Jonny (Wilkinson). On prend neuf points sur mêlée, ensuite
c'est compliqué. On savait qu'il fallait être devant au score, ne pas être derrière à un quart d'heure de la fin parce qu'ils défendent très bien. On savait que ça se jouait à pas grand-chose. On n'a p
as assez marqué en première mi-temps pour les mettre en danger. Les Toulonnais méritent la victoire, c'était la fête à Jonny. Ils ont été meilleurs que nous."

Scènes de liesse à Toulon à l'issue de la rencontre :


© Sophie Accarias - France3
© Sophie Accarias - France3

© Sophie Accarias - France3
© Sophie Accarias - France3

© Sophie Accarias - France3
© Sophie Accarias - France3

Concert de klaxon dans les rues de Toulon / © Sophie Accarias - France 3
Concert de klaxon dans les rues de Toulon / © Sophie Accarias - France 3

La sortie du stade Mayol / © Sophie Accarias - France 3
La sortie du stade Mayol / © Sophie Accarias - France 3


La levée du bouclier de Brenus

La nuit à Toulon

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus