• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La machine toulonnaise broie Grenoble en fin de match

Bryan Habana (auteur du dernier des neuf essais varois) et l'armada toulonnaise ont fait exploser les grenoblois dans les 20 dernières minutes de la rencontre. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP
Bryan Habana (auteur du dernier des neuf essais varois) et l'armada toulonnaise ont fait exploser les grenoblois dans les 20 dernières minutes de la rencontre. / © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Le RC Toulon s'est très largement imposé face à Grenoble au stade Mayol (61-28), inscrivant 9 essais, dans un des plus beaux matches du top 14 cette saison. 

Par Titouan Lemoine

Avant le match, le staff et les joueurs toulonnais se refusaient à parler de revanche, pour la défaite encaissée à domicile en janvier dernier face à leurs adversaires du jour, à la suite de laquelle Bernard Laporte avait écopé de 16 matches de suspension pour ses critiques de l'arbitrage. Pourtant, un esprit très particulier régnait bien sur cette rencontre.

Un rugby ultra-offensif

Dès le coup d'envoi, les deux équipes se sont jetées dans la bataille avec des intentions offensives extraordinaires. Sur chaque action, les temps de jeu s'enchaînent et c'est le RCT qui frappera le premier, grâce à Alexandre Menini (6e). Les grnoblois vont passer une bonne partie de la mi-temps à 13, en raison d'un carton jaune très logique pour Hunt (manchette), et d'un autre plus sévère sur Willemse (jeu dangereux sur un regroupement).

Le deuxième essai vient également le Toulon et également d'un avant, Bakkies Botha perçe la défense grenobloise à la 21e. Mais le joker médical de Frédéric Michalak, l'argentin Nicolas Sanchez n'est pas au point sur les transformations et Grenoble recolle au score grâce à la botte efficace de Wisniewski (10-9). Le troisième essai toulonnais vient par Chilachava à la 35e mais Grenoble réplique juste après sur un exploit personnel de Ratini (38e). Wisniewski réussit la transformation mais rate une pénalité qui aurait permis à Grenoble de recoller au score, 17-14 à la pause.

Une fin de match incroyable

Les grenoblois se jettent en attaque pour tenter de déstabiliser les toulonnais, qui répliquent en nature. Delon Armitage frappe le premier (48e) sur une superbe passe de Mermoz. Grenoble répond à la 53e par Vanderglas qui exploite une erreur de transmission toulonnaise pour marquer un essai de 65 mètres. Le score est de 25-21.

Mais l'impact physique demandé par ce jeu ultra-offensif commence à peser dans les pattes grenobloises. De l'autre côté, les remplaçants toulonnais déroulent. Jean-Charles Orioli marque un essai en force à la 63e​, Juan Smith conclut lui aussi après une progression en équipe sur 50 mètres à la 65e. Pour Grenoble, Caire revient menacer le bonus offensif varois sur un magnifique contre à la 68e.

La fin du match sera un véritable one-team-show de la part du RCT. Delon Armitage inscrit le septième essai varois à la 74e. Maxime Mermoz, encore excellent aujourd'hui, se charge du huitième à la 76e​ et Bryan Habana achève les grenoblois avec un essai entre les perches à la 78e.

Toulon l'emporte sur des grenoblois courageux dans un match à douze essais: 61-28.



Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus