• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Alpes-de-Haute-Provence : ouverture des “ cahiers de doléances” ce samedi dans les communes rurales

Dans les Alpes-de-Haute-Provence les petites communes ouvrent des "cahiers de doléances" / © France 3 Provence-Alpes/ Léo Centofanti
Dans les Alpes-de-Haute-Provence les petites communes ouvrent des "cahiers de doléances" / © France 3 Provence-Alpes/ Léo Centofanti

l'association des maires ruraux lance un appel pour que ce samedi les mairies soient ouvertes à tous les habitants pour recevoir leurs doléances. Une façon d'offrir ainsi aux citoyens la possibilité de s'exprimer, qu'ils se reconnaissent ou pas, dans le mouvement des gilets jaunes.

Par Marc Civallero

Des maires tentent d'organiser le dialogue avec les citoyens en colère en leur ouvrant leurs mairies. Ce jeudi ils ont appelé au calme avant la nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes" samedi prochain.

l'AMF, l'Association des maires de France a demandé aux élus de relayer dans toutes les communes "un appel au calme, au dialogue et à l'arrêt des violences". elle déclare :

"Le temps du dialogue et de l'échange est venu. Tout le monde doit y prendre part"


Confrontés au mécontentement des Français, en particulier dans les territoires ruraux et les petites communes, les élus veulent favoriser la concertation locale et participer à la prise de décisions.

 L'Association des maires ruraux et celle des petites villes de France ont demandé à leurs élus d'ouvrir leurs mairies ce samedi, pour permettre à chacun "d'exprimer verbalement" sa colère.   Face à "la surdité" de ceux qui gouvernent, le rôle du maire et du conseil municipal sera samedi "d'écouter, d'enregistrer et de faire remonter l'information, sans prendre parti, sans juger, sans contredire... Charge ensuite à l'Etat de récolter, d'écouter et de synthétiser les remontées" : précisent les deux associations qui regroupent environ 11.000 maires.

Dans les Alpes-de Haute-Provence, où les gilets jaunes sont très mobilisés, les communes rurales sont prêtes à accueillir les citoyens 

Reportage Véronique Bouvier et Léo Centofanti
Ouverture des "cahier de doléances" dans les communes rurales
Interview : Jean-Jacques Lachant maire de Nibles depuis 2001

 

Sur le même sujet

Ouverture des "cahier de doléances" dans les communes rurales

Les + Lus