100e "Week-end Solidaire" pour les bénévoles qui aident les sinistrés de la tempête Alex

Cette association d'aide aux victimes de la tempête Alex, qui a frappé les Alpes-Maritimes en 2020, organise son centième week-end solidaire ce 26 et 27 mars.

Vendredi 2 octobre 2020, des trombes d'eau s'abattent sur les vallées de la Vésubie, de la Roya et de la Tinée. 

En moins d'une journée de pluie, le bilan de la tempête Alex est terrible : 10 morts, 8 disparus, 13 000 sinistrés et près d'1 milliard d'euros de dégâts.

Pour aider les sinistrés, l'Etat et les collectivités ont déployé des moyens énormes, même l'armée est intervenue. 

De nombreux Français ont fait aussi un geste, en envoyant de la nourriture, des vêtements, ou de l'argent. 

Dans ces vallées, l'aide manquait aussi sur le terrain. Le besoin de bras et tout simplement de voir des visages, d'échanger avec des personnes venues aider, se faisait sentir.

La naissance des Week-ends 

C'est alors qu'est née l'association des week-ends solidaires, à l'initiative de son président Gil Marsala. Le principe est simple : donner de son temps le week-end, bénévolement, pour aider les sinistrés de la tempête Alex, pour toutes sortes de tâches.

" A un moment donné, quand vous êtes en face d’une telle catastrophe vous vous engagez. Dès le 6 octobre, j’ai pris mon camion et j’ai livré un ravitaillement dans les vallées." explique Gil Marsalla.

C’est un très beau parcours, première force solidaire du département des Alpes-Maritimes avec plus de 1500 bénévoles formés et encadrés.

Gil Marsalla, président de l'association des Week-ends Solidaires

Samedi 26 mars, c'est le centième week-end solidaire organisé par l'association. "C’est un très beau parcours, première force solidaire du département des Alpes-Maritimes avec plus de 1500 bénévoles formés et encadrés" ajoute le président et créateur de l'association.

Une centaine de bénévoles vont se retrouver chez Arnaud Leclercq ce samedi, au camping des Templiers à Roquebillière. Un camping détruit par les intempéries en 2020.

Ces hommes et ces femmes prennent de leur temps pour aider le propriétaire à être prêt pour la saison estivale. L'association des Week-ends Solidaires s'est déjà rendue sur les lieux plusieurs fois pour aider à remettre le camping en l'état.

Une partie des bénévoles dort le soir dans la vallée et enchaîne le dimanche, pour une journée en famille avec les enfants. Des sinistrés de la Vésubie viendront aussi à Roquebillière pour échanger et partager un moment de convivialité.

Les entreprises aident aussi

Ce samedi, une entreprise locale, Paysage Environnement, va livrer des végétaux et des fleurs pour les sinistrés. 

Patrick Jacob est à la tête de cette société d'aménagement paysager : "J'ai passé la nuit dans ma voiture le soir de la tempête donc je sais de quoi il s'agit. J'ai voulu participer collectivement à la reconstruction".

J'ai passé la nuit dans ma voiture le soir de la tempête donc je sais de quoi il s'agit.

Patrick Jacob, chef d'entreprise bénévole

D'autres entreprises comme Leroy Merlin ou encore Vinci permettent à leurs salariés de venir aider les Week-ends solidaires dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Des salariés de Vinci, entreprise du bâtiment et de la construction, sont venus sur leur temps libre installer une passerelle piéton pour des sinistrés. "On attend encore l’aide de ces bénévoles car un autre sinistré est toujours isolé" précise Gil Marsalla. 

Une trentaine d'entreprises ont déjà participé à ces week-ends solidaires.

"Solidarité incontournable"

Christophe Fertilati est bénévole des week-ends solidaires depuis un an : " C’est devenu comme une mission de pouvoir faire quelque chose à ma petite échelle, de pouvoir rendre service à des gens qui étaient désœuvrés".

C’est un peu notre deuxième maison l’arrière-pays.

Christophe Fertilati, bénévole des Week-ends Solidaires

"C’est un peu notre deuxième maison l’arrière-pays. On a tous été spectateurs de la catastrophe et on a tous eu un moment ou un autre rapport avec ces lieux qui ont été dévastés" ajoute-t-il

"La solidarité est incontournable" pour Gil Marsalla. Selon lui l’Etat, la région, le département et ces entreprises aident à hauteur de 80 à 100 000 euros l'association pour l'année 2022. 

"Cette expérience m’a montré qu’il fallait détacher du temps pour les autres. Ça me fait du bien. Quand vous êtes poussé par une idée, par une force… Mon objectif, c’est de faire perdurer le mouvement" ajoute-t-il.

Cette vidéo montre le travail des bénévoles à Breil-sur-Roya, dans la vallée de la Roya, pour réaménager un terrain fortement endommagé par la tempête.

Malgré l'engouement autour de ces week-ends solidaires, il y a encore besoin de monde : "On va lancer une campagne de recrutement" explique son président.

C'est aussi un moment de convivialité : "Des amitiés se sont créées, on a des docteurs, des mères de famille, des salariés, des chefs d’entreprise…" précise Gil Marsalla. 

Les bénévoles ont organisé des soirées, mis en place des groupes de travail et la semaine prochaine ils iront tous ensemble au concert de Julien Doré, chanteur qui a lui aussi beaucoup donné pour ces vallées sinistrées.

L'association précise qu'elle n'oublie pas la guerre en Ukraine et qu'elle collecte des dons pour ce pays. Près de 100 m3 de dons ont déjà été rassemblés.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité