Au lycée Audiberti d'Antibes, les alarmes de sécurité sont inaudibles, une pétition est lancée

Les signataires demandent à la Région, responsable du fonctionnement et de l'entretien du bâtiment, des travaux d'urgence. La situation dure depuis plusieurs années. Un rassemblement a eu lieu cet après-midi devant l'établissement.

La pétition en ligne a été lancée le 9 décembre dernier par un enseignant du lycée général public Audiberti à Antibes (Alpes-Maritimes), à la suite d'un événement qui aurait pu être dramatique.

Quatre jours plus tôt, le mardi 5 décembre, alors qu'il est en cours, l'alarme retentit via un haut-parleur dans le couloir.

L'enseignant ne l'entend pas. Quelques élèves lui font remarquer qu'il y a une sonnerie perceptible par la fenêtre qui est ouverte. Il ouvre alors la porte pour mieux entendre. Cette alarme diffuse des consignes de confinement car un élève a sorti une arme blanche...

J'ai dû ouvrir la porte alors que, normalement, je dois la fermer. Les messages sont différents selon la nature du danger et on les entend bien si la salle de cours est située non loin d'un haut-parleur. Si on est loin, c'est inaudible.

Florent Imbert, enseignant

Forcément, élèves et enseignants sont choqués. Ce professeur de sciences économiques et sociales, arrivé dans l'établissement il y a quatre ans, se fait le porte-parole de tous avec la pétition. Le texte rassemble plus de 300 signatures.

Car, dans ce grand lycée qui compte près de 1.500 élèves de la seconde aux classes prépas, des exercices d'évacuation ou de confinement sont organisés régulièrement pour tester les alarmes.

À chaque fois, il apparaît que les messages diffusés sont inaudibles. Pas partout, les classes situées à proximité des haut-parleurs ne présentent pas de problème. Mais, au fond des couloirs, tout est compliqué et on n'entend absolument pas les alarmes quand les portes sont fermées !

La situation, selon Florent Imbert, a été signalée à la Région en charge des lycées car il y va de la sécurité de tous, enseignants, élèves et direction.

Nous exigeons que les alarmes soient audibles de PARTOUT dans le lycée : toutes les salles de classe, tous les espaces intérieurs et extérieurs de l’établissement et ce, le plus rapidement possible. La Région Sud doit s’engager sur un calendrier d’intervention en urgence et nous veillerons à ce qu’il soit respecté.

Pétition

Des travaux bientôt prévus

Ce problème aurait été signalé depuis au moins cinq ans à la Région.

Joint par téléphone, le service de presse de la Région Sud Paca indique que le plan particulier de mise en sûreté comprend cinq zones d'alarme, soit une par bâtiment. Il existe au total 277 haut-parleurs et le plan particulier de mise en sécurité "permet de diffuser un message dans une zone et pas une autre, ou les deux à la fois".

Elle précise par ailleurs que des travaux sont prévus pendant les prochaines vacances scolaires.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité