• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La Côte d’Azur au sommet pour le salon international de la restauration Sirha à Lyon

La finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie s'est déroulée au Sirha, près de Lyon. / © Coralie Becq
La finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie s'est déroulée au Sirha, près de Lyon. / © Coralie Becq

La Côte d’Azur est bien représentée au salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l' alimentation. En effet, c’est un Antibois qui préside le jury de la coupe du monde de pâtisserie. Rencontre avec les réprésentants des Alpes-Maritimes.
 

Par @annelehars

C’est un événement qui se déroule tous les deux ans. Le SIRHA (Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation) vient de se tenir à Lyon. 
 
La Côte d’Azur est bien représentée au salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l' alimentation. / © Coralie Becq
La Côte d’Azur est bien représentée au salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l' alimentation. / © Coralie Becq

Une dizaine de compétition s’y déroulent (meilleur Maître d’hôtel, fromager..) et parmi elles,  l’une des plus prestigieuses avec le Bocuse d’Or : la Coupe du Monde de Pâtisserie. 
 

La France victorieuse en 2017 ne peut y participer cette année comme le veut le règlement. Il se trouve que l’un des gagnants 2017 (la victoire est par équipe de trois), Etienne Leroy a été nommé président du jury pour cette édition 2019. Le champion travaillait à l’Eden Roc à Antibes.
 

Cette année, c’est avec émotion qu’il passe de l’autre côté de la cuisine. 


« Je comprends leur pression et leur angoisse forcement ! Et c’est très intéressant de voir cette partie là. La relation avec les autres membres du jury, la méthodologie pour juger les candidats...» 


Le poulpe en chocolat, une réalisation d'Etienne Leroy exposé à Lyon :

Une compétition engagée pour l’environnement 


Cette année, la coupe du monde fête ses 30 ans. Pour cette compétition, quelques nouveautés sont à noter pour les candidats. Le thème commun à toutes les créations est « la nature la flore et l’environnement ».
Une pièce en sucre. / © France 3 Lyon
Une pièce en sucre. / © France 3 Lyon
C'est la Malaisie qui a remporté la compétition.
 

207 930 professionnels présents 


Le salon est aussi une véritable vitrine pour les producteurs, commerçants et professionnels de ces domaines. 

Chaque région y est représentée. Pour PACA, une trentaine d’entreprises sont présentes. Parmi elles quelques azuréennes comme les jeunes de Socca Chips. 

Installé à Nice depuis 4 ans, la petite entreprise se fait une place. La chips à la farine de pois chiche compte bien profiter du salon pour rayonner au delà du sud de la France. 

Une entreprise créée par Luc Salsedo et ses associés il y a trois ans. Aujourd’hui, la production est réalisée à Saint-André de la Roche dans les Alpes-Maritimes et la majorité des produits utilisés sont soit locaux ou français. L’entreprise compte 25 salariés. Le patron a comme enjeu en 2019 de se développer sur le national et de pénétrer le marché bio.


Autre entreprise, Vallaurienne cette fois « A Capella » est sur la salon pour la première fois. Elle espère accroître sa notoriété, rencontrer ses clients et s’en faire de nouveaux. Elle fabrique des pâtes fraîches et des préparations tel que les gnocchis à destinations des grandes surfaces.

Le dirigeant a repris l’entreprise il y a 3 ans lorsqu’elle était en mauvaise situation financière . Aujourd’hui la production est locale, dans le laboratoire de Vallauris et la majorité des produits utilisés sont soit locaux soit au-moins français (basilic de Carros, semoule du plateau de Valençole..). L’entreprise compte 19 salariés. Le patron mise tout sur ce « recentrage » pour relancer l’activité. 
 

Coupe de France de boulangerie 


Dans l’espace boulangerie une zone est réservée à la coupe de France de boulangerie. Après des épreuves régionales, chaque région présente une équipe de trois boulangers. Pour PACA,  Michel Fiori le Niçois devait participer avec Marc Ventura et Louis Barnique. Malheureusement le Nicois a dû abandonner pour raisons de santé

« Gérer une entreprise à Nice plus les entraînements à Avignon c’est déjà compliqué mais là avec mes ennuis de santé c’était vraiment trop lourd à gérer. » Michel Fiori était quand même présent pour soutenir les collègues et son équipe. 
 
Un jeune boulanger avignonnais l’a remplacé pour assurer l’épreuve. Au terme des 3 jours de compétition sur le thème du mariage, c’est la région nouvelle Aquitaine qui l’a emporté. 
 

La compétition en chiffres :

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus