Déconfinement : à Juan-les-Pins, une association est allée voir l'état de propreté des fonds marins

Cela faisait deux mois qu'ils n'avaient pas plongé. Ce jeudi matin, les membres de l'association Fonds Bleus s'attendaient à ramasser masques et gants en nombre au fond de la mer.
L'association Fonds Bleus de sortie le jeudi 21 mai en baie de Juan-les-Pins après deux mois de confinement.
L'association Fonds Bleus de sortie le jeudi 21 mai en baie de Juan-les-Pins après deux mois de confinement. © Véronique Varin, FTV.
Ils s'étaient donné rendez-vous face à l'Estérel, sur la plage de Juan-les-Pins. Six plongeurs bénévoles, amoureux de la Méditerranée, mobilisés au sein de l'association Fonds Bleus pour nettoyer une fois par semaine les fonds marins. Après deux mois d'abstinence, à la faveur du déconfinement, ils retrouvent la grande bleue, et se retrouvent.
  

Nous mettre à l'eau, c'est notre bonheur !

Jacky Fieschi, le président, et ses compagnons attendaient et redoutaient à la fois cette première plongée. Si la suspension de l'activité humaine pouvait laisser espérer moins de déchets habituels, bouteilles, plastiques, elle pouvait aussi faire craindre un autre style de déchets.

On s'attendait à trouver des masques, des gants... mais on est agréablement surpris, c'est bien !

Même si ce type de matériel jetable, non biodégradable, et potentiellement contaminé peut encore se retrouver en mer dans les semaines à venir, ce sont des déchets plus classiques que les bénévoles ont remontés à la surface de la baie de Juan-les-Pins : emballages, bouteilles, et même un panneau de signalisation de chantier, probablement emmené en mer par la tempête.

Ramenés à terre, les déchets récoltés seront pris en charge par les équipes municipales d'Antibes Juan-les-Pins.
 

S'il y avait des filets de récupération des déchets à la sortie des émissaires d'eau pluviale, ça limiterait la prolifération de ces déchets.

remarque Jean-Claude Alunni, le vice-président de Fonds Bleus. C'est le credo de l'association, qu'elle continuera de porter au fil de ses plongées hebdomadaires.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méditerranée mer nature environnement pollution déconfinement société