Le vice-champion d'Europe de kayak Nicolas Lambert a rallié Calvi depuis Antibes en 18 heures

Le kayakiste international Nicolas Lambert s'était lancé un challenge. Dimanche 28 juin avant l'aube, il est parti du port Vauban à Antibes pour rejoindre l'Île de Beauté. Défi relevé.

Les muscles et le mental seront sollicités lors de cette incroyable traversée.
Les muscles et le mental seront sollicités lors de cette incroyable traversée. © Coralie Chaillan / France Télévisions
C'était un défi XXL que Nicolas Lambert comptait bien relever. Le kayakiste international, originaire du Grau-du-Roi dans le Gard, voulait traverser la Méditerranée en un temps record à la seule force de ses bras. L'objectif ? Parcourir les quelque 200 kilomètres qui séparent l'Île de Beauté du continent en 20 heures. 

Ce dimanche 28 juin, avant l'aube il a donc quitté le port Vauban à Antibes en kayak pour rejoindre Calvi en Corse.... Défi relevé ! Et avec panache puisqu'il a dépassé son objectif. En 18 heures, il a ralié les deux côtes.
"Je suis en forme et très concentré sur mon but", assurait le sportif à quelques heures de son départ. "J'ai levé le pied ces derniers jours pour me préserver."  

Un défi fou, qui demande une bonne préparation

Nicolas Lambert a découvert le kayak à 8 ans, lors d'une sortie extra-scolaire. Depuis, il collectionne les médailles : champion de France à plusieurs reprises, recordman de la grande course d'endurance "Dordogne Intégrale 130 km" en 2019, gagnant de l'édition 2020 de la "Ze Race" guadeloupéenne... et du dernier Festi'PAL d'Antibes !

Depuis que je suis enfant, j'ai toujours rêvé de me lancer dans un défi personnel, comme traverser la Méditerranée. Je ne pensais pas que ça pourrait se réaliser un jour, je croyais que ce n'était pas pour moi.

C'est en partie grâce au confinement que le sportif de 37 ans a eu envie de se lancer dans l'aventure. "En plus, j'avais la chance d'avoir une machine à pagayer chez moi. J'ai donc pu entretenir ma forme physique à défaut de pouvoir m'entraîner." 

En 2019, Nicolas Lambert a parcouru 5 000 kilomètres en kayak. C'est donc sereinement et bien préparé qu'il aborde son nouveau challenge.

Top départ à Antibes

Pour réaliser sa traversée, Nicolas Lambert a choisi Antibes comme point de départ. "C'est une des villes françaises les plus proches de la Corse. Et j'avais la chance de bien connaître le club de kayak d'Antibes, le Antibes SKOAL, qui m'a bien accueilli et me soutient dans ce projet."

D'ailleurs, des adhérents du club azuréen escorteront le Gardois en kayak au moment de son départ.

De l'effort et du réconfort

Pour la suite de la traversée, le sportif ne sera pas seul : quatre personnes le suivront à la trace sur un voilier pour veiller à sa sécurité et assurer son réapprovisionnement en eau et en nourriture.

Tom Fleury, 16 ans, fait partie de ce staff de choc. Habituellement entraîné par Nicolas Lambert dans le Gard, c'est lui qui portera la casquette de coach cette fois-ci.

Notre rôle sera aussi de le ravitailler en motivation ! Nous sommes là pour lui apporter un soutien dans les moments difficiles. C'est un projet qu'il est impossible de réaliser seul, une aide est impérative.

Le staff est dans les starting-blocks pour cette nouvelle aventure.
Le staff est dans les starting-blocks pour cette nouvelle aventure. © Coralie Chaillan / France Télévisions

A l'issue de cette folle journée, le kayakiste international espère bien se détendre en Corse. "On aimerait y passer au moins un jour."

Et on lui conseille de bien en profiter ! Car dans deux mois, en septembre, l'infatigable trentenaire pourrait bien participer aux championnats du monde en Italie... si celui-ci n'est pas annulé à cause du Covid-19.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canoë-kayak sport mer nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter