Enfants et parents parlent de la grève dans les écoles : "je comprends mais c'est bizarre" dit Telmo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Verdi
Pierre a s'occupe de ses deux filles, Lana, 8 ans et Eva, 6 ans.
Pierre a s'occupe de ses deux filles, Lana, 8 ans et Eva, 6 ans. © Laurent Verdi / France Télévisions

Des millions d'élèves ont été concernés par la grève dans l'enseignement ce jeudi 13 janvier. Maternelle, primaire ou encore collège, nous en avons rencontré quelques-uns à Antibes, dans les Alpes-Maritimes, lors de cette journée un peu spéciale.

Le soleil brille et le ciel est bleu à Antibes en ce jour de grève. Dans les parcs et les jardins de cette ville de la Côte d'Azur, on se croirait en plein week-end, de nombreux enfants jouent avec leurs parents.

Pierre a amené ses deux filles pour s'aérer et profiter du beau temps. Eva a 6 ans et Lana 8 ans, elles ont dû être testées plusieurs fois depuis début janvier pour savoir si elles étaient positives au Covid.

Tous les deux jours on a des appels de l'école au sujet des cas contacts

Pierre, père d'Eva 6 ans et Lana 8 ans

"C'est trop nul" s'exclame la plus grande, alors que sa petite sœur est plus discrète ; elle a déjà subi trois tests antigéniques et autotest en à peine 15 jours.

Ce chauffeur de VTC dit comprendre le mouvement de colère des enseignants lié au protocole sanitaire même s'il a dû poser sa journée pour s'occuper de ses enfants.

"On se demande d'où ça sort"

Meddy, Telmo et son petit frère Adriano se promènent à vélo électrique et en trottinette dans leur quartier du Vieil Antibes.

Les deux premiers ont 12 ans et sont collégiens, le dernier est en CM2. "Nos parents sont au travail et nous on a envie de se dépenser" explique Telmo.

Leur collège est tout proche mais ils passent devant en roulant sans regret. "Je comprends mais c'est bizarre" dit Telmo au sujet de la grève, il ajoute ensuite qu'il va bientôt recevoir sa troisième dose. Son copain Meddy, qui a le même âge, n'est pas vacciné.

Comme les enseignants, les enfants ont du mal à faire le tri entre toutes ces informations sanitaires. Le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé fin décembre qu'une troisième dose n'était pas envisagée pour les adolescents de 12-17 ans, sauf personne à risque.

J'ai été testé 3 ou 4 fois depuis le début de l'année. D'ailleurs, j'en ai fait un hier

Telmo, 12 ans, collégien

Telmo nous explique qu'il a lui aussi été testé "3 ou 4 fois depuis le début de l'année. D'ailleurs, j'en ai fait un hier" rajoute-t-il.

"On se demande d'où ça sort" se questionnent les enfants en parlant du virus du Covid. Tous les trois semblent résignés face à cette épidémie et au protocole sanitaire qui leur est imposé.

"Maman me manque"

"Heureusement qu'il y a les grands-parents mais pour ceux qui n'ont pas la chance d'en avoir non loin..." Jean-Claude et Pierrette habitent Antibes. Ces retraités gardent leur petit-fils Kerian depuis mercredi soir. 

Heureusement qu'il y a les grands-parents mais pour ceux qui n'ont pas la chance d'en avoir...

Jean-Claude et Pierrette, retraités et grands-parents

"Maman me manque" dit le petit garçon un peu perturbé par ce changement dans son quotidien. Il est vite rassuré par sa mamie qui le prend dans ses bras.

Kerian est scolarisé en maternelle dans le village tout proche de La Colle-sur-Loup mais son école est fermée ce jeudi. 

Les élèves vont retrouver le chemin de l'école dès vendredi et le risque de devoir se faire tester de nouveau si un cas contact est découvert dans leur classe.

Selon l'académie de Nice, la grève a été moins suivie qu'au niveau national dans les Alpes-Maritimes avec 25,02% contre 31,07% pour l'ensemble de la France.

Selon les représentants syndicaux du département joints par téléphone, il faut doubler ces chiffres, que ça soit dans le premier et du second degré. Il mettent en avant un problème de comptage pour justifier cet écart.

Pour l'instant, les demandes des syndicats et des associations de parents d'élèves n'ont pas été entendues.

Aucun changement de protocole sanitaire n'a été annoncé par le ministre de l'Éducation nationale.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.