Détecteurs de CO2 et purificateurs d’air anti Covid dans les écoles... Quel bilan après un semestre dans les Alpes-Maritimes ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori
Ces capteurs de CO2 indiquent en temps réel le niveau de dioxyde de carbone dans l'air.
Ces capteurs de CO2 indiquent en temps réel le niveau de dioxyde de carbone dans l'air. © Grégory Bustori / France Télévisions

Détecteurs et capteurs de dioxyde de carbone, mais aussi des purificateurs d’air, ont été commandés par des communes des Alpes-Maritimes après l’annonce du ministre de l’Education nationale de son nouveau protocole sanitaire le 28 juillet dernier. Quel bilan à l'heure des vacances après un semestre d'utilisation ?

De nouvelles fournitures scolaires ont fait leur apparition dans des communes azuréennes comme Nice ou Cannes dès cet été. 

Ni papier, ni crayon, il s’agit bien là d’équipements électroniques, de détecteurs et de capteurs de CO2, mais aussi des purificateurs d’air, dédiés à lutter contre la propagation du virus par aérosol, parmi les enfants et les personnels de l’établissement.

Les 32 écoles communales et les 10 crèches en sont équipées depuis la rentrée.  

Au groupe scolaire Marcel-Pagnol à Cannes, l’ambiance est studieuse en ce matin du vendredi 17 décembre. Dans quelques heures, les vacances de fin d’année vont sonner la fin d’un énième semestre placé sous le signe de la lutte contre la Covid.

Le "maitre" des lieux, Kevin Basilien, enseigne à sa classe de CM2 – entièrement masquées - dans cette école élémentaire, dont il est également le directeur.  

Un totem lumineux et tricolore est posé au fond de la salle, visible de toutes et tous. Il indique en temps réel le niveau de dioxyde de carbone dans l’air, comme pour l’ensemble des 230 classes des écoles communales cannoises.  

  • Vert, aucun problème
  • Orange, il faut aérer
  • et rouge, les élèves doivent quitter les lieux quelques instants.

Un cas de figure auquel il n’a jamais eu à faire face, il faut dire qu’il a pris l’habitude de laisser entrouverte la fenêtre, tout comme la porte qui donne sur un vaste hall grimpant sur deux étages.  

Les élèves se sont approprié ce "feu tricolore" qu’ils "allument le matin" en le branchant simplement à une prise de courant.

Cet outil "rassurant" pour le "personnel et les élèves" détaille Kevin Basilien, l’est aussi pour les parents. 

durée de la vidéo : 42sec
Interview de Kevin Basilien ©Grégory Bustori / France Télévisions

Des relevés de données 

Une centaine de capteurs de CO2 Class'Air, avec enregistrement des données, ont également été déployés dans les établissements de la commune.

Nous faisons une prise d'information toutes les 10 minutes et ensuite on vient sélectionner toutes les données qui nous intéressent, ce qui nous permet d'avoir un retour très rapide sur l'utilisation de la pièce.

Maroussia Alexandre, chargée de la qualité de l'air au service hygiène et santé de la mairie de Cannes

Ils permettent de faire remonter des informations grâce à un système d’analyse intégré, et peuvent amener à des mesures ciblées ou à un suivi plus affiné de tel ou tel espace. 

Maroussia Alexandre, chargée de la qualité de l'air à la mairie de Cannes, explique l'utilité de l'ensemble de ces équipements achetés par la ville pour un total d'environ 300.000 euros, sans aucune prise en charge gouvernementale.

durée de la vidéo: 00 min 42
Interview de Maroussia Alexandre ©Grégory Bustori / France Télévisions

Des purificateurs d’air à la cantine

A peine plus imposants, d’autres équipements ont pris place à d’autres endroits de l’établissement. "Dans la cantine et le réfectoire, puisque ce sont des zones où [les élèves] mangent et n’ont pas forcément le masque, en plus de la ventilation et des capteurs de CO2, des purificateurs d’air ont été installés" explique le directeur.

Ils sont allumés avant le service, ventilent quelques minutes comme une climatisation, puis passent au vert pour indiquer leur bon état de fonctionnement et le niveau de dioxyde de carbone dans l’air.

Un dispositif complémentaire qui vient compléter le renforcement du protocole de ménage dans les locaux, ou l’installation de nouveaux filtres dans le réseau de ventilation.

Aucune fermeture de classe

Depuis la rentrée, aucune classe n’a été fermée à Marcel-Pagnol, "nous avons eu 1 seul cas intrafamilial" précise Kevin Basilien.

Conformément au protocole sanitaire voulu par Jean-Michel Blanquer, l’élève est resté chez lui et la classe a pu se poursuivre.

Les Alpes-Maritimes, bons élèves dans les écoles ?

Nombreuses sont les communes à s'être de tels équipements pour endiguer les contaminations par voie aérosol.

A Grasse, ou Nice par exemple, les capteurs de CO2 ont fait leur rentrée de septembre comme ailleurs. La plus grande ville du département des Alpes-Maritimes a fait par exemple installer des capteurs dans les cantines de ses 151 écoles publiques.

Un effort qui a sans doute fini par payer dans l'Académie de Nice où selon les derniers chiffres communiqués - arrêtés jeudi 16 décembre à 13h - aucun établissement scolaire n'a été fermé.

Ce sont 152 classes qui sont fermées dans les départements varois et maralpins cette dernière semaine avant les fêtes Noël. Soit une vingtaine de moins par rapport à la semaine passée.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.