Gel des avoirs russes : le Dilbar, emblématique yacht du port d'Antibes aurait été saisi en Allemagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais

Le Dilbar, considéré comme le plus grand yacht du monde, est la propriété de l'oligarque russe Alisher Ousmanov. Il aurait été saisi mercredi 2 mars par les autorités allemandes dans le port de Hambourg.

Il ne bronzera pas près de la piscine de son yacht, au large de la baie d'Antibes.

L'oligarque russe Alisher Ousmanov ne pourra plus profiter de Dilbar.

Selon nos informations, son yacht de 156 mètres a été saisi par les autorités allemandes ce mercredi 2 mars au port d'Hambourg. Il ne battait pas pavillon russe, le bateau était enregistré aux îles Caïman.

Une information rapportée le magazine américain Forbes. Mais ce jeudi soir, la saisie du méga-yacht a été démentie par les autorités allemandes.

"Aucun yacht n'a été saisi", a assuré à l'AFP Susanne Meinecke, une porte-parole
du département en charge des questions économique dans la ville du nord de l'Allemagne.

Cette possible saisie serait une conséquence directe des sanctions de l'Union européenne après l'invasion russe contre les oligarques du régime de Poutine. 

Fabrication de sacs plastiques

Car Alisher Ousmanov est un oligarque. La fortune du sexagénaire d'origine ouzbèque est estimée à plus de 14 milliards de dollars grâce à Metalloinvest.

Il a fondé ce groupe métallurgique en 1999, en partie grâce à l'argent gagné à la chute de l'Union soviétique avec son entreprise de fabrication de sacs plastiques.

Il a également des parts dans le groupe chinois d'électronique Xiaomi et dans le club de football d'Arsenal. Il a aussi été un conseiller de Gazprom.

En 2014, le riche propriétaire voulait mouiller son bateau dans le port d'Antibes. Mais le port était trop petit pour accueillir le plus grand yacht du monde !

Alisher Ousmanov a donc dû payer l'aménagement du port pour faire rentrer son méga-yacht. 

Après deux ans de travaux, le Dilbar a pu s'amarrer au quai des Milliardaires sur le port Vauban.

Un débarcadère réalisé sur-mesure pour permettre le mouillage du yacht de 156 mètres de long. 

Un petit bijou de technologie acquis pour 600 millions de dollars, à l'issue de 52 mois de travaux pour qu'il réponde à toutes les exigences de l'oligarque.

Lorsqu'il avait acheté Dilbar, Alisher Ousmanov s'était attiré l'attention des médias par l'opulence du navire : 20 suites, une piscine géante de 25 mètres, une salle de sport, un sauna, un salon de coiffure, deux héliports, 96 membres d'équipage. 

Sa vitesse est de 22 noeuds, soit 40 km/heure. Sa jauge de 15 917 tonnes, ce qui en fait le plus gros yacht à moteur du monde.

Depuis le 5 janvier 2022, le bateau est en cours de rénovation dans le port d'Hambourg. Les travaux sont réalisés par la société de construction navale allemande Blohm+Voss.

Contacté par l'AFP, Blohm+Voss n'a pas souhaité faire de commentaire. 

Ces dernières années, le Dilbar a souvent été aperçu au large de Cannes, Antibes, Nice ou Monaco à la période estivale. 

C'est la deuxième saisie qui concerne des yachts d'oligarques russes en deux jours. 

Le gouvernement français a annoncé ce jeudi avoir saisi un yacht, Amore Vero, propriété d'une société liée à Igor Setchine, patron du groupe pétrolier russe Rosneft, dans un chantier naval de La Ciotat. La saisie a été opérée dans la nuit du 2 au 3 mars, à l'issue d'un contrôle de plusieurs heures.

126 milliards de dollars de pertes

Ces saisies interviennent alors que l'Union européenne, suivie par la Suisse et Monaco, a décidé de recenser les biens des oligarques afin de geler leurs avoirs en représailles de l'offensive russe en Ukraine. 

Des prises symboliques qui ont un impact politique et financier.

Selon les calculs du magazine américain Forbes (spécialiste des classements et des estimations de fortunes), les 113 milliardaires russes auraient ainsi déjà perdu au moins 126 milliards de dollars depuis le début de l’offensive, soit 114 milliards d’euros environ.

Ce qui représenterait plus de 4 milliards de pertes pour certains oligarques.