Athlétisme/dopage: 87 000 euros saisis au domicile du médecin de Saint-Laurent du Var

Le Sénégalais Lamine Diack, 82 ans et président pendant 15 ans de l'IAAF jusqu'en août dernier, a été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé au sujet de cas de dopage en Russie que le dirigeant aurait couvert. / © GREG BAKER / AFP
Le Sénégalais Lamine Diack, 82 ans et président pendant 15 ans de l'IAAF jusqu'en août dernier, a été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé au sujet de cas de dopage en Russie que le dirigeant aurait couvert. / © GREG BAKER / AFP

Selon L'Express, les enquêteurs auraient saisi 87 000 euros en liquide lors d'une perquisition effectuée début novembre à son domicile, sur la Côte d'Azur.Le médecin Gabriel Dollé était en charge de la lutte antidopage à la fédération internationale d'athlétisme jusque fin 2014.

Par Olivier Le Creurer

Au total, toujours selon L'Express, "Gabriel Dollé aurait perçu au moins 190 000 euros pour fermer les yeux sur certains cas de dopage scientifiquement établis." 

Le Comité International olympique (CIO) a décidé, mardi, de suspendre provisoirement Lamine Diack, membre honoraire de l'institution et ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé. Le conseiller juridique de Diack, l'avocat Habib Cissé, 44 ans, a également été mis en examen, uniquement pour corruption passive, tout comme le médecin français Gabriel Dollé, qui était en charge de la lutte antidopage. Ce dossier est géré par trois juges d'instruction parisien, dont Renaud Van Ruymbeke, un grand spécialiste des affaires politico-financières.   

Sur le même sujet

Les + Lus