Polémique sur un service privé de trottinettes en libre-service à Cagnes-sur-Mer

Les trottinettes électriques circulant sur les trottoirs s'exposeront à des amendes. / © France 3 / Benoît Loth
Les trottinettes électriques circulant sur les trottoirs s'exposeront à des amendes. / © France 3 / Benoît Loth

Le maire de Cagnes-sur-Mer dénonce l'installation d'un service en libre-service de trottinettes électriques. La société privée qui a lancé ce service affirme avoir tout fait dans les règles. Résultat, des trottinettes électriques sillonnent la ville et sont stationnées un peu partout.

Par Laurence Collet

Depuis le mois de mars, elles sont apparues soudainement. Les trottinettes électriques mises à disposition par la société allemande Wind ont fleuri sur le bord de mer de Cagnes-sur-Mer. Cela n'a pas réjoui le maire, Louis Nègre, qui affirme n'avoir pas été prévenu et surtout n'avoir pas donné son accord sur le projet. Les engins n'ayant pas de station, contrairement au système type "Vélo bleu", les usagers les abandonnent un peu n'importe où.
 

De fait, la police municipale en a saisi un grand nombre - une trentaine selon la mairie - pour les placer en fourrière.
De son côté, la société Wind affirme avoir agi dans les règles.

Ce débarquement de service privé de trottinettes a déjà posé problème à Lyon et Nantes. 
 
Au-delà de ce problème de stationnement au milieu des trottoirs, l'usage même des trottinettes électriques questionne de nombreuses villes. Leur vitesse excessive et leur circulation sur les voies piétonnes étant propices aux accidents. ► Voiture contre trottinette électrique, un procès à Lyon

► Circulation : les dangers de la trottinette électrique 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus