Festival de Cannes 2022. Thomas Pesquet lors de la soirée Top Gun : "on doit un petit quelque chose à Tom Cruise et au film"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

Thomas Pesquet était à Cannes ce mercredi soir pour la montée des marches très attendue du film porté par Tom Cruise : Top Gun : Maverick. Les yeux toujours rivés vers le ciel, il a assisté au show de la Patrouille de France. Invité de France Bleu Azur ce jeudi 19 mai, il parle de l'influence du film sur son goût du pilotage et la place que Cannes a dans son coeur.

Thomas Pesquet, les pieds sur terre et sur le tapis rouge de Cannes ce mercredi 18 mai ! Forcément ce jour là, jour de la projection de "Top Gun : Maverick" film hors compétition avec Tom Cruise.

Forcément, ca la yeux étaient tous rivés vers le ciel, le show avant la soirée s'y déroulait grâce au double passage de la Patrouille de France.

Lui qui nous a habitué lors de son séjour dans la Station Spatiale internationale a des vues imprenables sur Cannes et la Côte d'Azur, était ce jeudi 19 mai l'invité de la matinale de France Bleu Azur - France 3.

"J'ai beaucoup d'amis ici, c'est vrai que mon premier stage à la sortie de mon école d'ingénieur, ma première expérience professionnelle, je l'ai connue ici chez Alcatel Espace à l'époque (Thales Alenia Space aujourd'hui NDLR)... Donc, c'est un peu un retour aux sources quand je reviens dans la région."

Mais modeste, il n'a pas voulu voler la vedette à Tom Cruise, très demandé par les fans et dont c'était la soirée. 

Non, y’avait beaucoup plus de gens venus pour voir Tom Cruise et non pour moi ! Mais oui, le clin d’œil d’être là c’était sympa. L’espace et l’aéronautique forcément, c’est des univers très proches. Il y a pas mal de jeunes de ma génération qui se sont lancés vers les métiers de l'aéronautique après avoir vu le film. Cela a rendu le métier de pilote de chasse encore plus sympa.

Thomas Pesquet.

D'ailleurs, peut-on comparer le décollage d'une fusée et celui d'un avion de chasse ?

"C'est le même genre d'accélération, on ressent le poids de notre corps démultiplié, on a l'impression d'être écrasé ou soulevé de son siège... il faudrait que j'en parle avec lui !" avait reconnu le Normand à FranceTV.

Pour lui, le festival et son univers, sont toujours une découverte : "j'aime m'enrichir au contact des autres, de ceux qui ont des parcours différents, une fois de temps en temps, cela me rafraichi et après je retourne au travail à Cologne !"

C'est la société de production Shibuya qui est à l'origine de la venue de l'astronaute préféré des Français.

"En effet, j'ai des projets de coopérations entre l'ESA et cette société monégasque... Mais je ne peux pas encore en dire plus..."

Lors de son séjour à bord de la Station spatiale internationale, entre novembre 2016 et juin 2017, Thomas Pesquet a filmé, à la demande du réalisateur Pierre-Emmanuel Le Goff les scènes de sa vie quotidienne et d'autres moments insolites. 

Il était venu  présenter ce documentaire au festival il y 4 ans.

Thomas Pesquet doit aussi profiter de son séjour cannois pour présenter sa mission à des lycéens.