Galerie de portraits dans les restaurants étoilés : chef, second, sommelier, directeur de salle

Au restaurant Le Clos Saint Pierre, le second japonais transmet sa passion de la cuisine provençale aux apprentis qui viennent d'Italie, de Russie ou du Kazakhstan. / © France 3 Côte d'Azur / Denis Pardanaud
Au restaurant Le Clos Saint Pierre, le second japonais transmet sa passion de la cuisine provençale aux apprentis qui viennent d'Italie, de Russie ou du Kazakhstan. / © France 3 Côte d'Azur / Denis Pardanaud

A la découverte des passionnés de gastronomie française et provençale : un jeune chef aux Terraillers à Biot, un directeur de salle à Cannes, un sommelier à la Colle-sur-Loup et un second de cuisine japonais au Clos Saint Pierre situé au Rouret.

Par Aline Métais

Bienvenue dans les cuisines des restaurants étoilés ! Au Clos Saint Pierre, c'est un second japonais qui épaule le chef. Avec 20 ans d'expérience en France, Daiju Furuta transmet son savoir aux apprentis venus d'Italie, du Kazakhstan ou de Russie. 

► C'est le premier des quatre épisodes de notre série sur les chefs étoilés des Alpes-Maritimes. Reportage de Laurent Verdi, Denis Pardanaud et Johann Gross.
 

Il est tombé amoureux du vin, il y a 48 ans. Patrick Baroli conseille chaque client avec passion : il est sommelier au restaurant d'Alain Llorca à La Colle-sur-Loup. Il recherche les meilleurs accords entre les vins et les mets. Pour lui, chaque bouteille s'accompagne d'une histoire. Pour lui, le plus important ce n'est pas le prix d'une bouteille :

le meilleur vin c'est quand vous êtes avec la bonne personne, au bon moment ! 


C'est un habitué des stars de cinéma. Normal, il travaille au restaurant la Palme d'Or à Cannes. Il a servi Leonardo di Caprio, Pierce Brosnan ou encore Kristen Stewart. Directeur de salle, Guillaume Mantis considère le service comme l'art de la mise en scène. Il travaille 15 heures par jour et n'a que quelques minutes pour déjeuner mais il aime toujours autant son métier. 
 

Dans le dernier épisode de notre série, vous découvrirez une affaire de famille : le restaurant Les Terraillers à Biot. Le jeune chef, Michael Fulci, a repris le restaurant de ses parents. Seul aux fourneaux, il a réussi à conserver l'étoile familiale et tente d'en conquérir une deuxième. Même s'il est en retraite, son père glisse parfois une tête en cuisine : 

Je veux voir si c'est bien fait, mais il fait mieux que moi ! 

Les quatre restaurants figurent dans le guide Michelin de la côte d'Azur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus