Coupés du monde pendant la tempête Alex : une solution de communication unique en France testée dans les Alpes-Maritimes

Publié le

Face à un événement climatique extrême, une solution de télécommunication d’urgence a été mise au point par l'opérateur Orange. Elle est actuellement expérimentée dans plusieurs villages des Alpes-Maritimes touchés, il y a plus de 2 ans, par la tempête Alex.

La tempête Alex, qui s'est abattue sur les vallées de la Vésubie et de La Roya le 30 septembre - 3 octobre 2020, a laissé des traces sur les reliefs et dans les têtes. Lors de cette catastrophe météorologique, le premier traumatisme est l'isolement total durant de longs jours. Les pluies diluviennes ont rendu inopérants les réseaux de communications. Au quatre coins des vallées, les villages, les hameaux, les maisons étaient coupées du monde ! 

Après une catastrophe météorologique, les systèmes d'information et de communication sont tout simplement indispensables à l'organisation et au bon fonctionnement des forces de secours et de sécurité. 

Le 9 octobre 2020, sur le site du ministère de l'Intérieur était publié un communiqué se félicitant du tour de force lors de la remise en œuvre de l’ensemble des réseaux radio, des liaisons intranet dans les unités de gendarmerie. C'est-à-dire 9 jours après le début de l'épisode météorologique meurtrier, une éternité au regard des secours à organiser.

Depuis, plusieurs réflexions ont été menées sur l'ensemble du territoire impacté afin de trouver une solution technique dans le but de ne plus se retrouver en situation d'isolement total.

Venanson teste la bulle wifi

À Venanson, le souvenir est encore douloureux. Loetita Loré, la maire, se souvient de ce sentiment" d'avoir été seule au monde". Après la tempête, le village et ses 159 âmes sont restés seuls durant 3 jours.

En gestion de crise, le fait de pouvoir communiquer change tout.

Loetitia Loré, maire de Venanson

Ce lundi  23 janvier, la société Orange proposait aux habitants et aux élus du village de Venanson l'essai d'un dispositif qui peut créer un réseau wifi très haut débit, à partir d'une liaison satellite et alimenté de manière autonome par des batteries. Les Venansonnois pouvaient alors entrer en contact avec leurs proches via un point d'accès Wi-Fi situé devant la mairie. Tout le dispositif tient dans un boitier : la SafetyCase. 

En quelques minutes, on peut réinstaller un réseau à très haut débit pour les habitants et pour la cellule de crise.

Grégory Roger, chef de produit Orange Innovation

La zone des tests :

L'autonomie de cet appareil est d'environ une dizaine d'heures. Un groupe électrogène peut prendre le relais. Le test a été réalisé en grandeur nature, en simulant une coupure de courant. La nature des batteries permet même d'éviter les microcoupures. "Les téléphones portables deviennent des téléphones satellitaires"

Breil-sur-Roya y ajoute un réseau hertzien

Lors de son dernier Conseil municipal, la commune de Breil-sur-Roya vient de voter la mise en place d'un relais hertzien. Alimenté par des panneaux solaires, il fonctionnera avec des radiotéléphones portatifs. Ce réseau permettra de communiquer sur l'ensemble du territoire du village. Mais pas au-delà. Pour échanger avec l'extérieur de la commune, le dispositif "Safetycase" de la société Orange a également été testé. 

Cette solution de télécommunication d'urgence a été créée par le département de la société Orange chargé des adaptations aux changements climatiques.

La tempête Alex a accéléré les expérimentations sur le terrain au contact des communes. Le dispositif sera finalisé avec les retours d'expériences effectués sur le terrain, à Breil-sur-Roya, Venanson, Valdeblore et Tende.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité