Après deux ans sans accès sécurisé à leur maison, des travaux en vue pour des sinistrés de la tempête Alex

Publié le
Écrit par Camila Giudice

La tempête Alex a emporté avec elle les chemins d’accès à la maison de Roselyne Nicosia et son époux, à Breil-sur-Roya. Après deux ans de difficultés, une étude va enfin avoir lieu pour lancer la construction d’une nouvelle passerelle.

"Ca bouge enfin !" se réjouit Roselyne Nicosia, dans sa maison de Breil-sur-Roya. Deux ans après le passage de la tempête Alex qui a coupé son habitation d’un accès au reste du monde, une nouvelle passerelle doit être construite pour rétablir un accès sécurisé à la route.

Une étude avant des travaux d'accès

Depuis la catastrophe qui a coûté la vie à 18 personnes, Roselyne le dit : elle "n’y croyait plus" tant les difficultés pour réaliser les travaux se sont amoncelées. Dernière en date : la nécessité de réaliser une étude pour analyser le sol afin de construire une passerelle sécurisée.

Martial Lyonnais, bénévole à Mission trekkeurs - qui s’applique à reconstruire la vallée et aider les sinistrés isolés – explique : 

Il faut vérifier que la future construction sera adaptée à l’environnement, qu’elle ne va pas s’écrouler en cas de crue par exemple.

Martial Lyonnais, bénévole à Mission trekkeurs

Des planches pour traverser la rivière

Une étape essentielle donc avant de lancer des travaux qui le sont tout autant pour Roselyne et son mari. Pourtant il a fallu près de trois mois pour trouver une entreprise en mesure de venir effectuer l’étude tant l’endroit est difficile d’accès pour les machines et les outils.

Finalement, une société de Grasse se rendra sur place ces lundi et mardi 14 et 15 novembre. Roselyne et son époux espèrent que les travaux pourront être lancés début 2023. Car pour rentrer chez eux ils sont contraints pour l’heure de se frayer un chemin au-dessus de la rivière sur des planches. "C’est du provisoire qui dure" soupire la sinistrée.

Dès qu’il pleut, on regarde si les planches tiennent, sinon on risque se retrouver enclavés à nouveau. On vit avec cette crainte au-dessus de la tête depuis deux ans.

Roselyne Nicosia, habitante de Breil-sur-Roya, sinistrée de la tempête Alex

Mais l’habitante de Breil-sur-Roya relativise, même si les travaux tardent à arriver : "on s’y fait, on est bien obligés même si ce n’est pas pratique au quotidien ! Après tout, on est en vie, la tempête a fait des morts." 

Cette passerelle entre deux rives permettra, ils l'espèrent, de retrouver un peu de confort dans leurs déplacements quotidiens.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité