AVANT/APRES. Dans la vallée de la Roya, la métamorphose des axes de transports deux ans après le passage de la tempête Alex

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Bustori .

Il y a deux ans, la tempête Alex avait fortement endommagé les routes de la vallée avec quelque 200 points de travaux recensés. De véritables liens de vie pour les habitants qui profitent d'un retour à la normale sur de nombreuses portions.

Ponts, chaussée, trottoirs, voie ferrée... La tempête Alex a détruit des axes de transports indispensables pour les habitants de la vallée de la Roya, avec des dizaines de points d'impact relevés. Dans les alentours de Breil-sur-Roya ou de Tende (Alpes-Maritimes), la situation a bien changé deux ans après. 

Mathieu Bellantoni, un Cannois passionné d'images, avait déjà témoigné de la solidarité des bénévoles dans la foulée de la tempête. À bientôt 24 ans, il a connu ces vallées pendant près de deux décennies, où il se rendait régulièrement en vacances, avant la furie des eaux constatée les 2 et 3 octobre 2020.

"Un travail de fou !"

Avec ces récentes photographies prises à l'occasion de sa venue pour les commémorations de la tempête dimanche dernier, il montre désormais ce que certains, sur les réseaux sociaux, qualifient de travail "titanesque".

L'entrée sud de Breil-sur-Roya a bien changé. Le lac qui bordait les rives de la commune a retrouvé son caractère paisible quand, au sortir de la tempête, il n'était qu'un amas de pierres et de déchets.

Par endroits, Mathieu Bellantoni a pu constater l'évolution de ces travaux : "ils ont reconstruit les routes, pas toutes pareilles, mais c'est un travail de fou qui a été effectué. Après Vievola (au nord de Tende, ndlr), il y a encore beaucoup à faire. Des ponts, temporaires on va dire, ont été installés. Avant Fontan, ils sont en train de refaire des vrais ponts."

Tout ce qu'ils ont refait, c'est beau ! C'est vraiment impressionnant. 

Mathieu Bellantoni

Photographe amateur

Mathieu est toujours en contact avec un couple d'amis à Tende. "Eux ils sont résilients, ils essayent de vivre avec, ils sont bien remis. Ils n'ont toujours pas accès à chez eux mais ils ne se laissent pas abattre !"

Sur cette portion de plusieurs dizaines de mètres, à grand renforts de remblais, il a fallu pour les équipes techniques reconstituer littéralement une route. Tout était parti à la triste faveur des eaux.

Au nord de Tende, sur la route qui mène au tunnel, au niveau de Vievola, on distingue encore une structure défensive militaire italienne des années 1930. Ce sont bien les éléments qui ont eu raison de ce bunker. 

"La Roya et la Vésubie, ce sont mes deux vallées de cœur, ça m'a rendu fou !", se souvient Mathieu Bellantoni lorsqu'il est allé aider les habitants touchés juste après le passage de la tempête.

C'est bien à la fin d'octobre 2020, et au début du mois de novembre de cette même année qu'il avait pris les dommages occasionnés sur ces axes routiers. À l'époque, "beaucoup de gens qui ne montaient pas (dans les vallées, ndlr) ne se rendaient pas compte de l'ampleur des dégâts. Ces photos que je prenais leur ont permis de s'en rendre compte. Ça a vraiment défigurer les vallées."

Avec la réfection de nombre de ces axes éventrés et détruits, c'est un visage un peu plus coutumier que Mathieu a retrouvé. Comme un coup d'œil lancé dans le rétroviseur.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité