Déconfinement : Redémarrage en douceur pour les plages privées des Alpes-Maritimes

Comme les bars, cafés et restaurants, les plages privées ont été autorisées à rouvrir ce mardi 2 juin. Mais le redémarrage est progressif, dans les Alpes-Maritimes, seule une trentaine de plages privées sur environ 200 accueillent à nouveau les clients en ce début de semaine. 

Si le restaurant fait le plein de clients, les chaises longues de la plage restent vides.
Si le restaurant fait le plein de clients, les chaises longues de la plage restent vides. © Emma Arnau / FTV
À Nice, seules 4 des 14 plages privées ont rouvert ce mardi 2 juin, les autres attendant la fin de la semaine.
Le Blue Beach de Nice fait partie de ces premiers établissements à rouvrir ses parassols et l’effervescence y est palpable en cette première matinée. Il faut repartir de zéro, tout réinstaller, des tables aux chaises longues. 

L’équipe n’est pas au complet dans cet établissement et il manque encore du matériel, mais la plage privée est bel est bien ouverte. La reprise sera timide, les équipes le savent, mais c’est tout de même un soulagement. 
Tôt ce mardi matin, les équipes de cette plage privée de Nice s'activent pour tout réinstaller, après deux mois et demi de fermeture.
Tôt ce mardi matin, les équipes de cette plage privée de Nice s'activent pour tout réinstaller, après deux mois et demi de fermeture. © Daniel Gerner / FTV
A midi, le soleil fait son apparition et avec lui les habitués, qui se languissaient de leur plage préférée. René Colomban, gérant du Blue Beach et président du syndicat des plagistes de Nice, fait le tour des tables pour s’assurer que tout aille bien pour ses clients. On devine un sourire sous son masque. 

Je suis content parce qu’il y a du monde et je ne pensais pas que ça redémarrerait aussi vite. C’est pas encore la grande foule bien sur mais ça fait plaisir de revoir quelques clients, de voir qu’ils ne nous ont pas oublié, c’est le principal.

A l'heure du repas, presque toutes les tables sont occupées par des clients, heureux de retrouver leur petit coin de bord de mer.
A l'heure du repas, presque toutes les tables sont occupées par des clients, heureux de retrouver leur petit coin de bord de mer. © Daniel Gerner / FTV
Le restaurant a accueilli une soixantaine de couverts, contre le double habituellement à la même période. Mais la bonne humeur est là, on oublierait presque les deux mois et demi de fermeture à cause du virus. A quelques détails près, les masques du personnel.

« C’est chouette d’être ici, mais avec les serveurs masqués on se croirait presque l’hôpital Lenval », lance un client avec le sourire. 

Les transats, quant à eux, restent vides. Sans les touristes et les clients des hôtels, il faudra attendre encore un petit peu avant de les voir pris d’assaut par les baigneurs, avec un mettre de distance entre chacun. 
La plage privée le Blue Beach à Nice a retrouvé ses habitués ce mardi 2 juin
La plage privée le Blue Beach à Nice a retrouvé ses habitués ce mardi 2 juin © Daniel Gerner / FTV
Dans les Alpes-Maritimes, seule une trentaine de plages privées sur environ 200 ont rouvert ce mardi 2 juin, avec l'autorisation gouvernementale.

« La plupart des plages doivent encore terminer leurs travaux d’installation, explique René Colomban, président du syndicat des plagistes de Nice. On a été déconfiné tardivement, tout le monde n’a pas pu préparer la réouverture pour le 2 juin ». Les autres établissements ouvriront progressivement à la fin de la semaine et la semaine prochaine. 

C’est le cas du Rado Beach Helen de Cannes, qui rouvrira samedi 6 juin. « On n'etait pas tout à fait prêt pour ouvrir le 2 juin, explique le gérant Olivier Rotondaro. Il nous manquait des masques et on doit encore terminer la mise en place de la plage, tout ne se fait pas en quelques heures. »
 
À Cannes, les engins s'activent pour transférer du sable et permettre aux plagistes d'ouvrir rapidement.
À Cannes, les engins s'activent pour transférer du sable et permettre aux plagistes d'ouvrir rapidement. © Olivier Rotondaro.
« À Cannes, environ 70 % des 35 plages privées sont déjà ouvertes » selon Olivier Rotondaro, qui est aussi président du syndicat des plagistes de la commune, « et d’ici samedi on passera à 90 % » ajoute-t-il.

Il se réjouit de la levée de la limite des déplacements à moins de 100 kilomètres, qui devrait bientôt amener son lot de touristes. 

La réouverture rapide des plages privées est un challenge positif est nécéssaire pour Cannes. Une ville qui ouvre sans ses plages, c’est un bateau de croisière qui part à vide.

Une bonne nouvelle pour les clients, mais aussi pour les gérants et employés des plages privées.

À Nice par exemple, ce secteur du tourisme représente 150 000 emplois directs et indirects et 30 millions d’euros de chiffre d’affaires par an. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie mer déconfinement société méditerranée nature loisirs sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter