REPLAY - Environnement : entre Côte d’Azur et Corse, ils luttent contre la pollution en Méditerranée

Ils sont persuadés qu'il n'est pas trop tard pour agir. Seuls ou en groupes, salariés ou bénévoles, ils mènent des actions concrètes pour préserver un joyau pollué par des tonnes de plastique. Rencontre avec ces femmes et ces hommes qui s’engagent. "Au nom de la mer", un film à (re)voir ici.

Lanceurs d’alerte, nettoyeurs des mers ou défenseurs de la vie marine, ils agissent pour tenter de préserver la Méditerranée. "Au nom de la mer", un film de Caroline et Jérôme Espla.
Lanceurs d’alerte, nettoyeurs des mers ou défenseurs de la vie marine, ils agissent pour tenter de préserver la Méditerranée. "Au nom de la mer", un film de Caroline et Jérôme Espla. © Via Découvertes Films / 13 Productions / France Télévisions.

En avril 2015, sa vidéo fait le buzz. Laurent Lombard filme les fonds marins de la baie de Cannes, jonchés de déchets, à quelques centaines de mètres seulement de la mythique Croisette. 

En la postant sur les réseaux sociaux, il n’imagine pas qu’elle atteindra plus de 3 millions de vues en quelques jours. "Je ne l’ai pas fait pour faire du mal à la ville de Cannes mais pour témoigner. En fait, dans mes vidéos, j’essaie de montrer ce que je ressens et ce que j’ai ressenti ce jour-là, c’est du dégoût, de l’horreur… Et ce n’est pas qu’à Cannes, c’est dans toutes les villes côtières".

Laurent a été ce que l’on appelle un lanceur d’alerte. Depuis, il a fondé l'association Opération mer propre et témoigne dans le film. Comme lui, des femmes et des hommes agissent concrètement pour tenter de préserver ce bien commun qu’est la Méditerranée.

Voir le documentaire

La France est le plus important producteur de déchets plastiques de la Méditerranée. Cent milliards d’emballages sont jetés chaque année par les Français, soit presque 5 millions de tonnes, l’équivalent de 70 kg par personne… Et seulement la moitié de ces emballages sera recyclée. Le reste finira dans une décharge, dans un incinérateur, dans la nature et malheureusement en mer.

Plastiques et macro-déchets en tout genre polluent la Méditerranée
Plastiques et macro-déchets en tout genre polluent la Méditerranée © Via Découvertes Films / 13 Productions / France Télévisions

Ce joyau exceptionnel de biodiversité marine qu’est la Méditerranée s’asphyxie doucement. Submergée chaque année par 600 000 tonnes de plastiques et de macro-déchets en tout genre, dont 10 000 tonnes sont rejetées par la France.

Le désespoir et le découragement gagnent du terrain dans la conscience de l’homme, mais parfois il ne peut rester indifférent face à l’immensité du drame.

Beaucoup se disent qu’on parle tout le temps de l’environnement, qu’on en fait des tonnes. Oui c’est vrai, mais il y a une raison. C’est que la situation est plus que préoccupante.

L’humoriste Jarry, parrain de NaturDive

Caroline et Jérôme Espla sont allés à la rencontre de ces femmes et ces hommes qui ont décidé de s’engager au quotidien pour la protection de la Méditerranée. Ils sont lanceurs d’alerte, nettoyeurs des mers, défenseurs de la vie marine, connus ou anonymes … Avec leurs moyens, ils sont convaincus qu'il est encore temps d’agir.

Voir un extrait du film : l'humoriste Jarry explique son engagement

De la frontière italienne à Toulon en passant par l’île de Beauté, le film raconte le parcours de ces amoureux de la nature et de sa biodiversité, qui agissent au nom de la mer.

"Au nom de la mer"

Un film de 52’ de Caroline et Jérôme Espla.
Raconté par Karine Bonjour.
Une coproduction France Télévisions / Via Découvertes Films / 13 Productions.

Diffusions lundi 26 avril à 22h55 et mardi 27 avril à 9h15 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méditerranée mer nature pollution environnement écologie vie associative société confinement : envie d'évasion documentaires culture la france en vrai à l'antenne vos rendez-vous