Fête de la rose: Christophe Castaner veut rassembler et non opposer

Le chef de file socialiste pour les élections régionales de décembre prochain était au Cannet, dans les Alpes-Maritimes, pour la fête de la rose. L'occasion de lancer avec les militants la campagne et de se présenter comme un président d'équilibre.

Garder la région à gauche: pour le député-maire de Forcalquier dans les Alpes-de-Haute- Provence, rien n'est joué et le combat ne fait que commencer.

© France 3 Côte d'Azur
Invité de la fête de la rose au Cannet, le chef de file socialiste, peu connu dans le département des Alpes-Maritimes, a opté pour un ton offensif. Christophe Castaner veut faire la différence entre Christian Estrosi (Les Républicains UDI) et la frontiste Marion Maréchal-Le Pen. Ses axes: l'économie, l'emploi, mais aussi un mode de gouvernance qu'il ne reconnaît pas chez ses adversaires.

Nous sommes tous mobilisés  pour préparer une nouvelle région. Au 1er janvier, elle aura un nouveau visage. Il nous faut pour cela, et je crois que je l'incarne, un président d'équilibre qui rassemble, pas un président qui oppose, qui stigmatise, qui rejette.


Pour l'heure, le PS fera liste commune avec l'Union des démocrates et des écologistes, mais pas avec le Front de Gauche  et Europe Ecologie-Les Verts. Christophe Castaner préconise de faire encore l'union de la gauche pour garantir la victoire.
La fête de la rose s'est terminée avec une paella géante avec les militants et les politiques de ce parti.

REPORTAGE:

durée de la vidéo: 02 min 05
Fête de la rose au Cannet

INTERVENANTS: Christophe Castaner, tête de liste PS aux régionales, Patrick Allemand, vice-président sortant de la région PACA

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales politique élections