Un EHPAD des Alpes-Maritimes emmène des résidents en voyage en Corse : "au départ ils n'y croyaient pas !"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emma Arnau .

Après leur avoir fait découvrir le paddle, ou redécouvrir les joies du ski à Isola 2000, les responsables d'un Ehpad des Alpes-Maritimes a emmené un groupe de résidents en Corse. Quelques jours pour s'évader, visiter et découvrir la culture locale. Certains n'avaient jamais pris l'avion de leur vie.

Ce mardi, neuf résidents de l'EHPAD "Les Jasmins de Cabrol" de Pégomas se sont envolés pour Bastia. Avec eux, neuf personnes de l'encadrement et quelques membres de leurs familles parfois. 

Au programme, quatre jours de visite, découverte du patrimoine local, dégustation de produits corses, et échange avec leurs hôtes. Le petit groupe est logé dans un autre EHPAD à Bastia et les résidents participent aussi aux visites sur place. 

Un programme chargé

Quatre jours au pas de course et aux déambulateurs. Partis mardi à l'aube, le groupe a vécu un condensé corse. 

Visite guidée du musée de Bastia, déjeuner au port, tour de la ville en petit train, visite de la citadelle avec chants corse, visite de Saint Florent, dégustation de vins AOC, découverte de la plage de l'Arinella, et bien sûr, dégustation tous les jours de produits corses. 

"L’objectif du voyage, c’était de leur donner des projets. C’était génial vis-à-vis de leurs familles, le soir, on fait des WhatsApp avec les petits enfants. Papi ou Mamie part en voyage et il va nous raconter des choses. Ils ont aussi ramené beaucoup de souvenirs. Souvent ce sont les petits enfants qui partent et ramènent des choses. On est contents que ça s’inverse" explique Anne-Daphnée Brice-Casimir la directrice de l'EHPAD "Les jasmins des Cabrol". 

C'est elle aussi qui les années passées avait proposé aux résidents des sorties en paddle et en ski dans les Alpes-Maritimes. 

Au départ, ils ne le croyaient pas. Pendant les semaines précédentes, ils étaient tellement contents, ils décomptaient les jours !

Anne-Daphnée Brice-Casimir la directrice de l'EHPAD "Les jasmins des Cabrol"

Pour assurer que le séjour se passe dans les meilleures conditions possibles, la directrice a discuté avec les équipes soignantes, les résidents, et les familles. Le groupe a été hébergé dans un établissement similaire au sien, l'EHPAD "Pierre Bocognano", avec son équipe soignante, et des équipements adaptés. 

Les inquiétudes logistiques levées, l'excitation a pris le pas. 



"On a vraiment senti avec le projet de voyage un vrai engouement et la volonté d’être en forme pour le voyage. Ils allaient chez le kiné tous les jours, pour être en forme pour le voyage. Physiquement et psychologiquement, il y avait une volonté de profiter à fond du voyage qui est un vrai bonus pour eux aussi" rajoute Anne-Daphnée Brice-Casimir. 



Certains résidents n'avaient pas voyagé depuis plus de 20 ans. Deux d'entre eux n'avaient même jamais pris l'avion. Une expérience qu'ils pensaient ne jamais plus vivre passés 90 ans. 





"Les projets de voyages, c’est important dans une vie. Et même en EHPAD en préparant, en anticipant, on peut voyager à 95 ans. Avoir des projets comme ça, c’est une belle espérance pour l’avenir. Leur vie n’est pas que derrière eux" explique Anne-Daphnée Brice-Casimir. 

Trois familles de résidents ont participé au voyage. "C'est chouette qu'ils puissent échanger avec leurs parents, et vivre des choses ensemble. Se créer des souvenirs". 

Dans l'avion du retour, Jacqueline, 93 ans nous raconte son séjour entre histoire de Corse, balade dans Bastia et son moment préféré, la visite du palais du gouverneur.

Je ne pensais pas pouvoir voyager comme ça à mon âge, car j'ai du mal à marcher. 

Jacqueline, résident de l'Ehpad "Les Jasmins de Cabrol"

"Ca n'aurait pas été possible sans cette organisation exceptionnelle. On en a profité au maximum. Mais aujourd'hui, malheureusement, il faut repartir à la maison. Nous ne demandons qu'une chose revenir le plus vite possible". 

Un avis partagé par son camarade de voyage Roger. À 97 ans, le doyen de l'aventure ne veut pas voir la fin du voyage. "J'aurais voulu faire le trajet dans le cockpit, mais on a plus le droit". Et quand on lui demande si voyager à son âge n'est pas trop difficile ? "Pas du tout ! J'adore voyager ! C'est un peu difficile de se mettre en route, mais ça fait du bien de marcher. Et puis il faut !"



Le retour se fait ce vendredi après-midi, avec l'espoir de bientôt accueillir leurs hôtes corses pour leur faire visiter la Côte d'Azur. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité