Cannes, Menton & Antibes autorisent les commerçants à installer des stands devant leurs enseignes durant le confinement

Pour aider les commerces durant ce confinement, certaines communes des Alpes-Maritimes se mobilisent. Les commerçants peuvent installer des "présentoirs" devant leurs enseignes. Port du masque, gestes barrières, et interdiction pour les clients de rentrer, sont les conditions à respecter.

Marc Jasset, responsable de la maroquinerie Caprice et de l'association des commerçants "Menton sourire", a pu présenter ses articles devant son commerce, malgré le confinement.
Marc Jasset, responsable de la maroquinerie Caprice et de l'association des commerçants "Menton sourire", a pu présenter ses articles devant son commerce, malgré le confinement. © Loïc Blache FTV

Pas question de sortir toute sa boutique sur le trottoir ! Néanmoins, il est maintenant possible à Cannes, Menton et à Antibes Juan-les Pins, d'installer devant son commerce une "petite table de présentation", "quelques portants" ou encore "un mannequin". 

Avec cette autorisation, les commerçants, peuvent présenter aux passants une partie de leurs marchandises.

Le client n'a néanmoins pas le droit de rentrer dans le commerce, mais il peut demander au vendeur, qu'il lui montre à l'extérieur la pièce de son choix. 

Une table bloque l'accès au client dans la boutique, mais il peut dorénavant observer les vêtements qu'il souhaite
Une table bloque l'accès au client dans la boutique, mais il peut dorénavant observer les vêtements qu'il souhaite © Loic Blache FTV

Après accord de la préfecture, c'est la commune de Menton qui a lancé cette opération en premier, une initiative en vigueur depuis le 23 mars 2021. La mairie laisse gratuitement la possibilité aux commerçants d'occuper l'espace public : 

L'objectif est de favoriser la vente des petits commerces tout en respectant les mesures sanitaires

Mairie de Menton

Une initiative accueillie à bras ouverts en cette période de confinement  :  

La ville d'Antibes Juan-les-Pins a décidé à son tour de mettre en place cette opération, en faveur des petites enseignes :

A partir du 24 mars, les Antibois pourront eux aussi profiter des "étalages" de leurs boutiques préférées. Sans oublier de garder leurs masques, d'utiliser du gel hydroalcoolique et de maintenir la distanciation sociale !  

La ville de Cannes a annoncé ce mercredi 24 mettre en place le même dispositif pour "réaffirmer le soutien indéfectible de la Municipalité aux commerçants de proximité pour leur permettre de maintenir leur activité économique dans ce contexte difficile."

Un soulagement pour les commerçants 

Mathieu Andreo est le co-gérant d'une boutique de prêt à porter à Menton. Il a ouvert son commerce en septembre 2021, même s'il avait anticipé les risques avec la crise sanitaire, pour lui et son collègue, cette initiative de la commune provoque : "un grand ouf de soulagement !"

En vigueur depuis hier, il a pu constaté que les clients étaient plus nombreux, et que ce système attirait plus facilement les passants que le simple "click and collect". 

J'ai eu plus de monde avec mes portants en une journée, qu'en une semaine !

Mathieu Andreo, co-gérant d'une boutique à Menton

Mathieu Andreo présente à une cliente un vêtement qu'elle a "repéré" grâce aux portants devant la boutique
Mathieu Andreo présente à une cliente un vêtement qu'elle a "repéré" grâce aux portants devant la boutique © Loic Blache FTV

Un constat positif partagé par Marc Jasset, président de l'association des commerçant "Menton sourire" et à la tête d'un magasin de maroquinerie.

"Ca va redonner un peu de sourire", affirme t-il avec enthousiasme. Avant d'ajouter : "C'est une bouffée d'oxygène !" 

Marc Jasset s'est mobilisé pour ce projet dès le début : "je me suis dis que les marchés pouvaient vendre des produits non alimentaires, dans ce cas pourquoi pas nous ?" 

Même si les commerçants n'ont pas l'autorisation de sortir des étalages, pour éviter l'attroupement, ce système de "portants" et de "petits stands" est un bon début.  

Ca nous permet au moins de tenir la tête hors de l'eau

Marc Jasset, président de l'association des commerçants de Menton 

Une initiative qui permet aux habitants de conserver les liens avec leurs commerçants, tout en respectant les mesures sanitaires.

Contrairement au click and collect, "les stands" favorisent "l'achat coup de coeur" et permettent ainsi aux passants de ne pas passer obligatoirement par "la case internet" en rentrant de leurs promenades. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 économie