C'est officiel, un ancien centre de vacances de Menton accueillera des mineurs isolés

Après plusieurs semaines de négociations, un lieu d'accueil a été trouvé à Menton pour accueillir des mineurs non accompagnés d'ici à la fin octobre. Depuis cet été, les centres d'accueil sont saturés dans les Alpes-Maritimes. Réactions des riverains.

La vue sur la mer Méditerranée est superbe. C'est donc sur les hauteurs de Menton, dans un ancien centre de vacances situé à 20 minutes du centre-ville, que seront accueillis des mineurs isolés d'ici à la fin octobre. 

L'information a été confirmée par les autorités ce mardi 3 octobre à une équipe de France 3 Côte d'Azur.

Il s'agit d'un centre de vacances EDF fermé depuis plusieurs années car il n'était plus aux normes.

50 places d'hébergement sont prévues, mais pas avant fin octobre à cause des travaux de mise en conformité nécessaires.

La maison familiale du CCAS se trouve à côté du monastère de l'Annonciade.

Un quartier calme, résidentiel et historique. Interrogés, les riverains ne sont pas tous d'accord avec ce projet. Certains habitants préparent une pétition pour manifester leur hostilité.

"Situation d'urgence"

Jean-Luc Monaldi est inquiet : « Il n’y aura quasiment pas de surveillance donc ils vont pouvoir aller et venir comme bon leur semble… Et le sentiment qui prime au niveau des gens que j’ai déjà pu rencontrer c’est le côté insécurité. Ça les gens s’inquiètent énormément. »

La maison de Frédéric est toute proche du centre d'accueil. Il y est favorable : « je me sens à l’aise avec l’idée d’accueillir des gens qui sont réellement dans une situation d’urgence grave. Pour moi, c’est le côté humaniste qui prend le dessus. Après, on espère que les personnes accueillies seront bien encadrées. »

Des chiffres d'arrivées en hausse. Depuis le mois d'août, le département des Alpes-Maritimes tire la sonnette d’alarme. Le nombre de mineurs étrangers en provenance d’Italie a doublé depuis le début de l’année entraînant une saturation du dispositif d'accueil.

3.673 mineurs non accompagnés

En 8 mois, 3.673 mineurs non accompagnés ont été placés dans un foyer du département, selon les chiffres de la préfecture.

De jeunes garçons qui viennent principalement de Guinée, de Côte d’Ivoire, de Tunisie ou du Soudan.

Mais où accueillir ces mineurs isolés qui doivent être pris en charge ? Interrogé le 11 septembre dernier, le maire de Menton, Yves Juhel (DVD) n'excluait pas qu'un tel établissement s'installe sur sa commune.

Au début, un hôtel avait été envisagé, puis d'autres bâtiments. La maison familiale du CCAS est donc le résultat des nombreuses réunions entre les services du département et la municipalité.

Trois fois plus de migrants morts en Méditerranée

Une situation qui s'aggrave chaque jour. Le nombre de migrants ayant trouvé la mort ou qui ont disparu en tentant la traversée de la Méditerranée cet été est trois fois plus élevé que sur la même période l'an dernier, a alerté vendredi l'Unicef.

"La mer Méditerranée est devenue un cimetière pour les enfants", a déploré l'UNICEF.

L'agence a recensé entre juin et août 2023 "au moins 990 personnes, dont des enfants" ayant fait naufrage en Méditerranée centrale, "soit trois fois plus" que sur la même période en 2022, lorsqu'"au moins 334 personnes avaient perdu la vie".

(avec Laurent Meney et AFP)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité