Le camp de Vintimille en cours de démantèlement, les migrants affluent à la frontière

La préfecture d’Impéria (Italie) a décidé de fermer le Campo Roja qui accueillait les migrants à Vintimille depuis 2016. Les associations dénoncent une situation "catastrophique". Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite) y était en visite ce 4 août.

Le Campo Roja, à Vintimille, déserté ce lundi matin.
Le Campo Roja, à Vintimille, déserté ce lundi matin. © Loïc Blache / FTV
C’est une décision qui pourrait être lourde de conséquences. La préfecture d’Impéria vient d’ordonner le démantèlement du Campo Roja, le camp d'accueil de migrants géré par la Croix Rouge italienne à Vintimille.

La trentaine de sans-papiers qui y vivaient encore ont été envoyé vers plusieurs centres d'accueil de Ligurie et les structures sont en cours de démontage ce lundi 3 août. 

Une situation bientôt "catastrophique" ?

Le maire de Vintimille n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet ce lundi matin. La préfecture d'Impéria était quant à elle injoignable. Selon les associations italiennes et françaises qui viennent en aide aux migrants, la situation est en train de devenir "catastrophique".

"Ils sont parfois 100, 200 sans-abris dans l'attente de passer la frontière, c'est assez variable d'un jour à l'autre. Ils campent sur les plages, le long du fleuve, près de la gare et dans des bâtiments abandonnés"

Maurizio Marmo, le président de la Caritas Vintimille


Avec le confinement, puis la clôture du camp de la Roya, "ils sont obligés de se débrouiller seuls. Nous essayons d'héberger quelques familles mais c'est compliqué. Nous distribuons des repas le matin et les associations françaises le font le soir".
 

"On en voit déjà qui arrivent à Nice"

Parmi elles, l'ADN, l'association pour la démocratie à Nice. "Il y a déjà plusieurs centaines de personnes partout dans Vintimille. Ca va être une catastrophe. On en voit déjà qui arrivent à Nice sans aucun suivi" observe Térésa Mafféis. Son association a lancé un appel aux dons. Il y a besoin de tentes, de couvertures, de chaussures et de vêtements.

Le site du Campo Roja avait été aménagé en 2016 au bord du fleuve Roya à quelques kilomètres du centre de Vintimille pour se substituer à deux campements sauvages. Dans ses préfabriqués, jusqu'à 500 hommes avaient été accueillis.
 
L'entrée du Campo Roja, le 30 juin durant son confinement. Il est ce lundi en cours de démantèlement.
L'entrée du Campo Roja, le 30 juin durant son confinement. Il est ce lundi en cours de démantèlement. © Michel Bernouin / FTV
Le camp s'était progressivement vidé ces derniers mois, en raison notamment de la crise du covid-19. Le 18 avril dernier, après la découverte d'un cas de coronavirus chez l'un des pensionnaires, la préfecture d'Impéria avait alors placé le camp en "quarantaine". Depuis, aucune nouvelle admission n'a eu lieu.

Visite de Matteo Salvini à Vintimille

Ce mardi Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite) est venu à Vintimille.
Matteo Salvini ce mardi à Vintimille
Matteo Salvini ce mardi à Vintimille © Lydia Guerin FTV
Il y a notamment rencontré le maire de la commune.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration vallée de la roya nature