• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

#Sauvonsnotreagriculture - Le citron de Menton : histoire d'une renaissance

Les agrumes ne sont plus piqués sur les structures métalliques mais entourés d'un élastique de la bonne couleur pour éviter qu'ils ne s'abîment. / © Aline Métais - France 3 Côte d'Azur
Les agrumes ne sont plus piqués sur les structures métalliques mais entourés d'un élastique de la bonne couleur pour éviter qu'ils ne s'abîment. / © Aline Métais - France 3 Côte d'Azur

Le citron de Menton a bien failli disparaître. Une poignée d'agrumiculteurs a réussi à relancer l'intérêt pour la production locale. Grâce à son label, le citron de Menton est aujourd'hui protégé. La Fête du citron a aussi permis de maintenir la renommée de l'agrume au-delà des frontières de Menton.

Par Aline Métais

Le citron de Menton a bien failli disparaître. Face à la pénurie de terres, il était plus intéressant de construire des hôtels ou des immeubles. Grâce à son label obtenu en 2015, le citron de Menton est aujourd'hui protégé. La Fête du citron a aussi permis de maintenir sa renommée au-delà des frontières du pays mentonnais.


Jardins du palace 


C'est en 1928, dans l'hôtel Riviera Palace que la Fête du Citron de Menton voit le jour. C'est d'abord une exposition dans les jardins du palace destinée aux clients fortunés. Devant le succès rencontré, l'initiative privée devient une grande fête populaire qui ne cessera de prospérer. 
 

Chars automobiles


Le nom fête du citron apparaît en 1934. Très vite, l'exposition dans les jardins Biovès devient le lieu privilégié. La fête s'interrompt pendant la 2ème guerre mondiale. Dans les années 50, le tourisme se développe et fait venir davantage de spectateurs. Les traditionnels attelages sont remplacés par des chars automobiles qui tractent d'immenses structures métalliques. Sorcières, dragons, tapis volant... Cette année, le thème de la fête ce sont les "Mondes Fantastiques".

 
Cette année, il a fallu importer 140 tonnes de citrons et d'oranges d'Espagne pour le "fruitage" des structures métalliques. / © Aline Métais - France 3 Côte d'Azur
Cette année, il a fallu importer 140 tonnes de citrons et d'oranges d'Espagne pour le "fruitage" des structures métalliques. / © Aline Métais - France 3 Côte d'Azur
 

140 tonnes de fruits d'Espagne



La course au gigantisme se poursuivra jusqu'à aujourd'hui. En 1950, il fallait 100 000 citrons et 50 000 oranges. Cette année, il a fallu importer 140 tonnes de fruits d'Espagne. Une partie sert à remplacer les fruits abîmés. La production mentonnaise est trop réduite et trop chère pour servir à décorer les chars.

Actuellement, de jeunes cultivateurs, motivés par l'effet du label, replantent des citronniers. Dans ce reportage, Josiane Tricotti, Mentonnaise et historienne, nous raconte l'histoire de cette renaissance. 

 
Josiane Tricotti, mentonnaise, nous raconte l'histoire de la Fête du citron.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

PACA : des maires en première ligne ! dans Enquêtes de Région

Les + Lus