Tende : la neige loin d'être un cadeau, "Ce sont des difficultés incroyables, la vie devient vraiment difficile !"

Il est tombé près de 40 centimètres de neige à Tende. Ces précipitations aggravent la situation d'autarcie de la commune dans la vallée de la Roya, durement touchée par les intempéries. 

Le village de Tende enneigé.
Le village de Tende enneigé. © Nathalie Jourdan / FTV

C'est un cri d'alarme. Depuis quelques jours, la neige ne cesse de tomber sur la haute vallée de la Roya. Une neige qui aurait été une bénédiction les années précédentes est vécue comme un calvaire cette année.

Un (seul) accès dangereux

Les routes déjà fragilisées sont verglacées.
Les routes déjà fragilisées sont verglacées. © Nathalie Jourdan / FTV

En novembre dernier, plus d'un mois et demi après la tempête, Tende retrouvait un accès partiel au reste de la vallée. Mais, avec la neige tombée en grande quantité cette route de fortune, présentant d'importants dénivelés, est rendue quasiment impraticable. 

Pour le maire de la commune c'en est trop :"Tous ne travaillent pas sur la commune, pour ceux qui travaillent à Breil par exemple, c'est la galère ! Il faut prendre le passage à sept heures le matin, il faut se lever au moins à cinq heures" explique Jean-Pierre Vassallo.

Ce sont des difficultés incroyables, la vie devient vraiment difficile !

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende.

Situation préoccupante

Si le paysage est grandiose, la vallée des merveilles révèle tout son charme en hiver, le coeur n'y est pas et l'oxygène commence à manquer pour les habitants restants. Beaucoup ont fui après la tempête. "Vu la situation actuelle, la neige nous gène plus qu'autre chose" confie un habitant.

La neige, on sait faire avec, mais là cet excédent vient accentuer les difficultés, ça s'ajoute à la tristesse des gens. On a évacué 68 familles des maisons à Tende, tout cela pèse sur le moral des Tendasques. 

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

La neige, c'est un travail quotidien dans les rues étroites du vieux Tende : "tous les jours, il faut déneiger, sinon les épaisses couches de neige tiennent et glacent puis, nous ne pourrons plus passer" explique Denis Moulins, employé municipal dans sa déneigeuse. 

Un seul accès est désormais envisageable pour atteindre le village.
Un seul accès est désormais envisageable pour atteindre le village. © Nathalie Jourdan / FTV

Alors, pour mieux passer l'hiver on réfléchit à l'après, sujet d'une réunion à la mairie ce mercredi matin :"On veut se projeter sur l'avenir, on est en train de réfléchir comment préparer le mieux possible la saison estivale. Il y aura toujours des pistes, mais il faut les améliorer pour que les gens puissent venir !"explique le maire.

L’hiver empêche tout travaux ! Il faut qu'on soit prêt dès le printemps à intervenir sur les pistes de montagnes pour amener une bouffée d'oxygène.

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende.

Malgré les inconvénients, le paysage de la vallée de la Roya est féerique.
Malgré les inconvénients, le paysage de la vallée de la Roya est féerique. © Nathalie Jourdan FTV

Casterino, toujours inaccessible 

Lugubre ambiance ce matin, un enterrement se prépare au village, Aldo habitant de Casterino, un hameau isolé depuis la tempête est descendu à pied à Tende pour y assister :"Là on est bloqués, ça fait trois mois qu'on a plus aucun moyen de descendre de Casterino. Je me retrouve avec trois heures de marche dans la neige pour pouvoir assister aux funérailles de mon ami. Et en prenant des risques car, on est en risque 3 ou 4 avalanche" explique-t-il.

En novembre dernier, nous avions rencontré Aldo et d'autres habitants de Casterino qui avaient fait le choix d'y passer l'hiver. 

"La neige c'est très joli,mais ça cache la misère ! On demande seulement un semblant de piste! !"

Aldo Vial, habitant de Casterino.

Le hameau est habituellement idyllique et très fréquenté en hiver pour son centre nordique : "On rêvait d'avoir une année comme ça pour faire tourner la petite station de Casterino, mais la ça complique la vie des Tendasques plus qu'autre chose ! On avait quatre hôtels qui tournaient à plein régime été comme hiver, là c'est coupé totalement..." Conclut, Jean-Pierre Vassalo, maire de Casterino.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo vallée de la roya parcs et régions naturelles