Mesures citoyennes écologiques : le projet Open Sky compromis à Valbonne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais, Henri Migout, AFP

Joseph Cesaro, nouveau maire (EELV) de Valbonne a saisi au vol le moratoire sur les surfaces commerciales annoncé par la ministre de la Transition écologique :" Ce sont des centres villes qui meurent, des centres commerciaux qui n’ont pas lieu d’être aujourd’hui."

Le souffle du vent écolo aura-t-il raison du projet Open Sky ? La récente élection du maire (EELV) de Valbonne, Joseph Cesaro, et les dernières mesures du gouvernement en faveur de l'environnement pourraient compromettre ce vaste projet immobilier. 

Moratoire sur les nouvelles zones commerciales



Lundi, lors d'un Conseil de défense écologique, un moratoire sur les nouvelles zones commerciales de périphérie d'ici 2021 a été évoqué par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Le futur centre commercial Open Sky qui devrait se situer à l'entrée de Sophia-Antipolis ne fait pas l'unanimité. Une pétition avait circulé et recueilli plus de 17.000 signatures. Le projet prévoit notamment 60.000 mètres carré de surfaces commerciales dans une zone boisée.  Joseph Cesaro a saisi au vol ce moratoire sur les surfaces commerciales. Immédiatement, le maire de Valbonne a demandé un rendez-vous à la ministre pour défendre son opposition au projet. Il doit aussi rencontrer le président de la CASA (Communauté d’agglomération de Sophia Antipolis) et le préfet des Alpes-Maritimes.

Le maire constate que les centres commerciaux sont "les plus grands dévoreurs de terre". Il développe son opposition au projet Open Sky ainsi :

 

Ce sont des centres villes qui meurent, des centres commerciaux qui n’ont pas lieu d’être aujourd’hui. La pollution et la circulation sont devenues intolérables. La vie et la culture disparaissent avec ces centres commerciaux. (…) Faire un centre commercial ce n’est plus ce qu’attend la population.

Joseph Cesaro, maire (EELV) de Valbonne Sophia-Antipolis

Combat politique



Dans son combat politique, le nouveau maire de Valbonne Sophia-Antipolis peut compter sur le soutien des maires des communes alentour : Cannes, Vallauris, Antibes. Il souhaite surtout obtenir l’aide de l’état car le projet coûte 65 millions d’euros, soit le double du budget de sa commune.









 





 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité