Michel Boujenah infecté par le coronavirus : “je lui parle tous les jours, je lui dis, va mourir, toi !”

(Illustration) Michel Boujenah a été déclaré positif il y a huit jours au coronavirus Covid-19. / © Ludovic MARIN / POOL / AFP
(Illustration) Michel Boujenah a été déclaré positif il y a huit jours au coronavirus Covid-19. / © Ludovic MARIN / POOL / AFP

Michel Boujenah nous a accordé une interview du fond de son lit, à Saint-Paul-de-Vence dans les Alpes-Maritimes. L'acteur y soigne son Covid 19.

Par Hélène Maman, édité par M.B.

L’humoriste Michel Boujenah a été déclaré positif il y a huit jours au coronavirus Covid 19 et, depuis, il reste confiné Saint-Paul-de-Vence (Alpes-Maritimes) dans sa chambre et ne parle à sa fille qu’à travers la porte.
Hors de question pour lui de risquer de contaminer son entourage. Le comédien explique qu’il a pu être testé car il est au contact de sa maman âgée de 95 ans et demi.


Je vous confirme que les symptômes sont très violents mais aujourd’hui je vais mieux.


Il ne faut pas paniquer, et ne pas appeler le 15 si vous n’êtes pas en détresse respiratoire, il faut rester chez soi pour ne pas risquer de contaminer les autres. En attendant de sortir, c’est comme cela qu’il faut se battre, assène Michel Boujenah.
 

"Je suis admiratif des soignants"

"La manière dont le personnel soignant se bat est héroïque, je suis issu d’une famille de médecins donc j’imagine bien ce que vit le corps médical. Il faut que les médecins, les infirmières, les aides-soignantes reçoivent des masques, des tests, qu’ils aient les moyens de soigner tout le monde correctement.

Est-ce que vous avez un message à leur sujet ?

"Et après, quand tout cela sera fini, il ne faudra pas oublier ce qu’ils ont accompli. Il faudra les traiter de manière décente. Que leur lutte héroïque serve pour le futur. Je suis triste de voir les mots horribles que certains voisins laissent aux infirmières qui habitent le même immeuble, c’est le côté sombre de l’âme humaine.
Mais ça reste marginal, je retiens surtout le courage et la solidarité dont font preuve tant d’autres.
 

"Après, j’aurai des bras pour tout le monde"


Comment imaginez-vous l'après confinement ?

"Je ne sais pas comment les choses vont changer mais je pense qu’on n’en sortira pas pareil. Cette épreuve est tellement dure, qu’elle va nous transformer, elle doit nous rendre meilleurs, plus beaux, plus forts. Mon métier, m’amène déjà à être très près des gens, à leur apporter du bonheur. D’ailleurs, il faut continuer à rire, moi je continue à rire.

Quelle est la première chose que vous ferez quand on sera sorti de cette période étrange ?

"Et vous imaginez quand on va sortir, en espérant que beaucoup n’auront pas perdu de proches, comment va exploser l’émotion ? J’ai hâte de prendre les gens que j’aime dans les bras, j’aurai des bras pour tout le monde, mon fils, resté à Paris, mes frères, mes amis. Pas besoin de parler, on profitera les uns des autres en pensant à ceux qui sont partis, seuls, sans famille auprès d’eux."

Michel Boujenah conclut notre échange avec ce conseil de papa :


"Dites à vos enfants que vous les aimez , jouez avec eux, prenez soin d’eux, prenez soin de vous."

Le théâtre Anthéa d'Antibes propose actuellement de revoir Michel Boujenah dans son rôle de l'Avare. Il l'interprétait l'an dernier sur une mise en scène de Michel Benoin :


Rappels de quelques consignes :
 

Voici les 4 gestes simples à adopter pour protéger et éviter la propagation du coronavirus. Plus d'informations au 0 800 130 000 ou gouvernement.fr/info-coronavirus
Voici les 4 gestes simples à adopter pour protéger et éviter la propagation du coronavirus. Plus d'informations au 0 800 130 000 ou gouvernement.fr/info-coronavirus
>> Les dernières infos sur le coronavirus dans notre région.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Les + Lus