Cet article date de plus de 7 ans

Mieux vaut prévenir que guérir : les plagistes de la Côte d'Azur se protègent des coups de mer

En ce mois de novembre, nombre de plagistes ferment leurs établissements jusqu'en qu'en février ou Pâques. Une période de calme commercial (et de vacances) mise à profit pour se protéger des intempéries et de coups de mer à l'origine d'importants dégâts sur les infrastructures
© France3 Côte d'Azur
Les coups de mer sont fréquents en cette saison; ils peuvent être très violents. Les plagistes en ont fait plusieurs fois les frais, comme à Nice, Cannes et Antibes. Comment protègent-ils leurs établissements des tempêtes et autres vagues de submersion?

Réponse avec Bernard Persia et Didier Beaumont.

durée de la vidéo: 01 min 41
Plage protection hiver

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo