A Nice, le plan de déconfinement s'organise : des restaurateurs répètent leur réouverture avec des nounours !

Cette date était très attendue : ce mercredi 19 mai. Après de longs mois de fermeture, enfin les restaurants vont rouvrir leurs portes. De quelles aides les restaurateurs vont-ils bénéficier ? Et sous quelles conditions cette réouverture se fera-t-elle ? On répond à toutes vos questions.

L’hôtel Aston de Nice a organisé aujourd’hui une journée test avant la réouverture de demain avec des serveurs et des oursons en peluche attablés.
L’hôtel Aston de Nice a organisé aujourd’hui une journée test avant la réouverture de demain avec des serveurs et des oursons en peluche attablés. © C. Napoli-FTV

Ce lundi 17 mai, la mairie de Nice a dévoilé les détails de ce plan de déconfinement. Car pour cette reprise d’activité partielle, les professionnels de la restauration seront accompagnés par la municipalité.

Une nouvelle que tous les restaurateurs attendaient avec impatience. Les petits plats vont être mis dans les grands !

Dans un premier temps, seuls les restaurants avec terrasses pourront ouvrir leurs portes. Des terrasses qui seront exploitées à seulement 50% de leur capacité avec des tablées de 6 personnes maximum.

Les hôteliers se réjouissent également de la possibilité d'assurer la restauration pour leurs clients à en croire ce Tweet posté par le président de la fédération Hôtellerie et tourisme UMIH Nice Côte d'Azur, Denis Cippolini.

Certains restaurants dont celui de l’hôtel Aston de Nice ont organisé aujourd’hui mardi une journée test avant l’afflux de demain. Comme une "pré-rentrée".

 Une simulation avec des serveurs à la place des clients et même des nounours attablés.

Sur le rooftop de l’Aston à Nice, on organisait ce 18 mai un test de service avant l’afflux de demain qui s’annonce important.
Sur le rooftop de l’Aston à Nice, on organisait ce 18 mai un test de service avant l’afflux de demain qui s’annonce important. © Christophe Napoli FTV

L’objectif de la journée est d’organiser une répétition générale pour vérifier que tout se passe bien demain. Notamment que le personnel soit suffisant.

Eric Trolliard gérant de l’hôtel Aston de Nice.

Demain soir, le rooftop de cet hôtel est complet à partir de 18h et une centaine de réservations pour ce soir unique de réouverture ont été enregistrées.

"On est très contents. Je ne pensais pas que la reprise serait aussi fulgurante. C’est un vrai boom. Au niveau de l’hôtel aussi on enregistre 400 nuitées sur le mois de mai et 400 sur juin. Déjà 200 en juillet. Nous avons un vrai frémissement concernant la clientèle européenne. On attend désormais Scandinaves et Américains avec impatience," souligne Eric Trolliard gérant de l’hôtel Aston de Nice.

On se souvient en décembre dernier, de ces patrons de restaurants à Sainte-Maxime dans le Var qui avaient placé des gros ours en peluche à leurs tables pour redonner vie à leurs établissements, en attendant de pouvoir réouvrir et accueillir de vrais clients.

Un coup de pouce financier

Pour les commerces, la ville de Nice va consacrer une enveloppe de 300.000 euros à la rénovation des devantures : une aide à hauteur de 50% des frais avec un plafond de 5.000 euros. Les restaurateurs seront exonérés de la redevance des droits de terrasses jusqu'au 30 juin. Il leur sera possible de demander une extension de la surface extérieure en cliquant sur ce lien : reglementation.espaces@ville-nice.fr

Nous accordons des droits de terrasse à des restaurants qui n’ont que des salles, là où c’est possible

Christian Estrosi, maire de Nice

Parmi les mesures prises pour accompagner les restaurateurs :

► La présence d’un Community Manager Commerce au sein de la direction commerce afin d’accompagner une dizaine de commerçants vers la digitalisation.

► Le label Confiance Sanitaire qui pourrait être relancé en y ajoutant une priorisation de la vaccination des commerçants et de leurs personnels.

"Nous avons été soutenus par l’Etat, nous devons maintenant faire face à un problème de recrutement"

Alain Marcucci, restaurateur niçois.

Dans ce restaurant crée en 1952 sur les hauteurs de Nice, le propriétaire a profité de ce long temps de fermeture pour rénover son commerce, de la cuisine, à la salle en passant par le comptoir.

Les employés de ce restaurant s'activent pour le grand retour du mercredi 19 mai.
Les employés de ce restaurant s'activent pour le grand retour du mercredi 19 mai. © V. Lupo-FTV

Mais pendant toute cette période, le restaurant niçois a perdu beaucoup d’employés. C'est pourquoi le gérant de ce commerce a décidé de diffuser sur Facebook un appel à candidature.

Beaucoup ont été obligés de changer de métier, et actuellement nous avons du mal à recruter. Nous avons été soutenus par l’Etat, nous devons maintenant faire face à un problème de recrutement.

Alain Marcucci, restaurateur niçois.

Justement, pour la relance de l'emploi dans le secteur hôtellerie / restauration, la Métropole Nice Côte d'Azur organise deux salons :

En parallèle, la ville de Nice annonce qu'elle soutiendra les commerçants par le biais d'une campagne de communication dont le slogan « Nice 2021, Sea, Safe and Sun » à destination des touristes.

Le rappel des dates importantes à venir :

Si la situation sanitaire le permet, bientôt il ne sera plus question de jauge ou de couvre-feu mais en attendant deux dates sont à retenir.

► Le 9 juin, les salles intérieures des restaurants vont pouvoir rouvrir avec une jauge de 50% et des tablées de 6 personnes maximum. Les terrasses pourront ouvrir à 100 % de leur capacité, mais toujours avec des tablées de 6 personnes. Avec un couvre-feu retardé à 23 heures, le service du soir pourra correctement être assuré. 

► Le 30 juin : tous les restaurants  pourront rouvrir à 100% de leur jauge en intérieur, tout comme les terrasses. Si la situation épidémique le permet, le protocole sanitaire pourrait être assoupli, avec la levée complète du couvre-feu.

Et vous, que faites-vous ce mercredi 19 juin ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie déconfinement insolite