• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Air France : des postes pourraient être supprimés à Nice et à Marseille

Airbus A321 de la compagnie Air France (Archives) / © MAXPPP
Airbus A321 de la compagnie Air France (Archives) / © MAXPPP

Air France va présenter le 13 mai un plan de départs volontaires portant sur 465 postes parmi le personnel au sol de son réseau domestique. D'après certaines sources, 39 postes pourraient disparaître à Nice et 63 à Marseille.

Par POC avec AFP

Les salariés de l'escale de Nice sont inquiets. La direction de la compagnie pourrait annoncer lundi 13 mai lors du Comité social et économique central (CSEC) la suppression de 465 postes. Ces baisses d'effectifs devraient concerner principalement les bases régionales.

D'après le journal Libération, Marseille pourrait perdre 63 emplois et Nice 39 postes. Avec 370 employés, l'escale des Alpes-Maritimes est la plus importante de France après celles de Paris.

La direction d'Air France n'a pas encore confirmé ces suppressions de postes. La compagnie aérienne a confirmé la convocation d'un CSEC le 13 mai pour "une information préalable à une consultation sur un projet de réduction des effectifs sol du court-courrier, basé exclusivement sur le volontariat".

La direction "donnera la primeur des informations" aux représentants du personnel, a souligné la compagnie, qui n'a ni démenti ni confirmé le chiffre de plus de 400 postes visés.
Des annonces sur une réorganisation de ce réseau étaient "déjà prévues" l'an dernier par l'ancien PDG d'Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, mais elles avaient été "mises en stand-by" en raison du mouvement de grève, puis du départ de M. Janaillac, a expliqué Christophe Malloggi, secrétaire général FO. 
 

Baisse d'activité sur les lignes intérieures

Face à la concurrence des low cost, les vols courts et moyens courriers d'Air France perdent des parts de marché. Sur ce marché domestique où la compagnie a enregistré un résultat négatif de 185 millions d'euros l'an dernier, Air France prévoit désormais une "baisse de l'offre", avec une activité réduite "d'à peu près 15%", a poursuivi Christophe Malloggi.
 

Sur le même sujet

Gilles Bertaina

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer