Coronavirus : les conseils pour limiter la propagation de l'épidémie

Le masque reste un moyen très efficace pour se protéger du coronavirus. / © TANNEN MAURY/MAXPPP
Le masque reste un moyen très efficace pour se protéger du coronavirus. / © TANNEN MAURY/MAXPPP

Après la confirmation de trois premiers cas de coronavirus en France, deux à Bordeaux et un à Paris, le ministère de la Santé adresse ses premiers conseils pour limiter les risques de propagation de l'épidémie.

Par H. L.

Depuis décembre, le virus a fait au moins 41 morts en Chine. Des cas ont été détectés aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d'Asie. Le ministère de la Santé a confirmé, de son côté, la contamination de trois personnes arrivées sur le sol français, deux à Bordeaux et un à Paris, les premiers cas signalés en Europe.

Agnès Buzin, la ministre de la Santé, a donné les quelques détails s'agissant du premier malade, détecté à Bordeaux : "Le patient est agé de 48 ans, il revient de Chine, il est passé par la ville de Wuhan", a-t-elle indiqué. Il a été en contact avec une dizaine de personnes depuis son arrivée.

Le gouvernement change de communication

"Il est possible, voire probable qu'il y ait d'autres cas, notamment en Europe", a ajouté Agnès Buzin. C'est un tournant dans la communication du gouvernement. Jusqu'ici, les autorités estimaient que le risque de contamination était "faible" mais "qu'il ne [pouvait] être exclu".
Si l'aéroport de Nice ne reçoit pas de vols directs depuis la Chine à cette saison, il peut être amené à accueillir certains voyageurs chinois par le jeu des escales.

"Conformément à ce qui nous a été demandé par la préfecture et l'Agence régionale de santé, nous avons apposé sur l'ensemble des terminaux des affiches d'information et de prévention sur le risque de contamination au coronavirus", déclare Aymeric Staub, attaché de presse des aéroports de la Côte d'Azur.

Des conseils adressés aux voyageurs

Le minitère de la Santé adresse avant tout ses conseils aux personnes revenant de la ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie, bien qu'aucune restriction de voyage ne soit, à ce jour, recommandée par l’OMS. 
Toute personne de retour de cette localité chinoise est invitée à prêter la plus grande attention aux éventuels symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires).

Nous allons mettre tout en œuvre pour circonscrire cette épidémie

Selon la ministre de la Santé, la période d’incubation du coronavirus serait "autour de sept jours, entre deux et douze jours". Les personnes présentant certains symptômes doivent donc "prendre des précautions pour ne pas contaminer [son] entourage", indique le ministère : 
  • Rester à distance, se protéger la bouche lors de la toux, porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes
  • Utiliser des mouchoirs jetables et se laver les mains régulièrement
"Il est important de se surveiller et au moindre signe respiratoire, ou si on a de la fièvre, il ne faut pas aller aux urgences, il ne faut pas appeler un médecin", insiste la ministre Agnès Buzin.

Les personnes présentant des symptômes doivent appeler le 15, en vue d'une hospitalisation : "Cela nous permet de mettre les gens à l'isolement, de faire les tests. Si les tests sont positifs, ils sont gardés sous surveillance. Si les tests sont négatifs, ils sortent", détaille la ministre.
Le ministère de la Santé promet d'effectuer un point quotidien pour informer sur l'évolution de l'épidémie.
 

Sur le même sujet

Les + Lus