Elections municipales 2020 : Le député LREM Cédric Roussel sera candidat à Nice avec ou sans investiture

Cédric Roussel, député de la 3e circonscription des Alpes-Maritimes, sera candidat à l'élection municipale à Nice. / © Christophe Morin / MAX PPP
Cédric Roussel, député de la 3e circonscription des Alpes-Maritimes, sera candidat à l'élection municipale à Nice. / © Christophe Morin / MAX PPP

En 2017, alors novice en politique, Cédric Roussel est élu député LREM dans les Alpes-Maritimes et crée la surprise. Il vient d'annoncer qu'il conduirait une liste pour les prochaines municipales en 2020, avec l'investiture de son parti ou pas. Retrouvez son interview pour France 3 Côte d'Azur.

Par Catherine Lioult

En 2017,  Cédric Roussel ne fait pas du tout partie du paysage politique des Alpes-Maritimes. Ce conseiller en gestion de patrimoine né à Brest et Niçois d'adoption a 44 ans. Après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, il se présente sous l'étiquette La République En Marche dans une circonscription qui compte Nice Nord, Nice Ouest, l'Ariane, Pasteur, mais aussi Pessicart  sans oublier les communes de Falicon, St-André-de-la Roche et la Trinité.
Et il crée la surprise, en disqualifiant dès le 1er tour Rudy Salles, député sortant, candidat pour un 7è mandat, et en devançant très largement au second tour le frontiste Philippe Vardon, avec plus de 60 % des voix.

Créer une nouvelle fois la surprise


Cédric Roussel, député la 3e circonscription depuis deux ans avait annoncé fin juin qu'il était candidat à l'investiture de son parti pour conduire une liste aux prochaines municipales à Nice. Il vient d'en faire état : il n'attendra pas d'être ( ou pas ) estampillé LREM par la commission nationale d'investiture. Il mènera le combat avec ou sans, contre le maire actuel, Christian Estrosi.
C'et ce qu'il a déclaré à notre spécialiste politique, Henri Migout accompagné de Laurent Verdi.

Je ne souhaite pas pour les Niçois de campagne éclair, parce que c'est un projet ambitieux que je souhaite construire avec eux. Je souhaite, je sollicite l'investiture, associer le mouvement (LREM) et les valeurs que je partage puisque je suis né en politique avec ces valeurs là... Il arrivera ce qu'il arrivera !


déclare t-il.
 

Il est inconcevable que la LREM ne soit pas représentée à Nice selon Cédric Roussel


Il en appelle par ailleurs aux bonnes volontés pour construire ce projet commun.
 

Je fais appel de manière très large, que ce soit à des engagés politiques de droite ou de gauche, de toutes les sensibilités mais qui partagent cette même envie de co-construire et de dépasser les clivages et à la société civile. 

► Son interview en intégralité :

Une "marcheuse " également candidate "


Joëlle Martinaux, 14e adjointe au maire de Nice depuis 2014, a annoncé qu'elle souhaitait se présenter à la prochaine élection municipale à Nice sous l’étiquette La République en marche (LREM).
Joëlle Martinaux ne cache pas son soutien à Emmanuel Macron, ici à ses côtés en 2017. / © Facebook / Joëlle Martinaux
Joëlle Martinaux ne cache pas son soutien à Emmanuel Macron, ici à ses côtés en 2017. / © Facebook / Joëlle Martinaux

Du coup, Christian Estrosi lui a retiré ses délégations aux affaires sociales, au logement et aux handicaps. Elle ne cache pas sa déception sur les réseaux sociaux comme ce tweet du 27 septembre dernier.

Reléguée sur les bancs de l'opposition, exclue de son CCAS, voilà comment Christian Estrosi traite son adjointe En Marche de la première heure !

 


Et Eric Ciotti ?


Christian Estrosi, premier magistrat de la ville depuis deux mandats, est Républicain, il a crée le mouvement la France Audacieuse qui se veut le mouvement des élus du territoire et il est qualifié de Macron-compatible
Eric Ciotti, député de la 1ere circonscription des Alpes-Maritimes, a succédé à Christian Estrosi à la présidence de la fédération Les Républicains des Alpes-Maritimes et il était le seul candidat. Partira t-il lui aussi dans ce combat aux municipales ? Qui, de lui ou de Christian Estrosi, partira avec l'étiquette LR ? Eric Ciotti demande au maire d'éclaircir sa position et de lever toute ambiguité. La tension monte, mais pour l'heure, aucun des deux ne s'est officiellement déclaré.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus