Et si c'était la fin des bouchons ? Une start-up de la Côte d'Azur développe un logiciel révolutionnaire

Une solution miracle vient sans doute d'être trouvée pour éviter les embouteillages et assurer une fluidité du trafic routier. Une Start-up de Sophia-Antipolis vient de développer un logiciel pour prévenir la formation de bouchons et ainsi fluidifier la circulation.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est la hantise des automobilistes, les bouchons sont le cauchemar de tout usager de la route. 

Une start-up de Sophia-Antipolis, SequoIA Analytics vient de développer un logiciel pour fluidifier la circulation. L'idée est de pouvoir voir en temps réel ce qui se passe sur les routes et de réagir vite en cas de ralentissement ou d'accident. 

70% des émissions de CO2 sont liés aux transports et à la mauvaise gestion du trafic.

Daniel Mata Flores Porteur de projet - Start-up SequoIA Analytics

à France 3 Côte d'Azur

Un boîtier relié aux câbles optiques déployés le long des axes routiers permet d'apporter des informations sur l'état du trafic. Des signaux sont envoyés dans les câbles et vont mesurer les vibrations des véhicules (c'est la technologie DAS) ces données sont ensuite analysées.

Des données beaucoup plus précises que les caméras de vidéo surveillance ou les applications de circulation routière.

Notre algorithme d'intelligence artificielle traite les données pour adapter les comportements et fluidifier le trafic

Daniel Mata Flores Porteur de projet - Start-up Sequoïa Analytics

à France 3 Côte d'azur

Les informations peuvent être disponibles sur toute la longueur du câble de fibre optique, les données sont très précises.

On peut fournir des informations toutes les deux minutes, tous les 10 mètres sur des dizaines de kilomètres.

Daniel Mata Flores

à France 3 Côte d'Azur

Un test grandeur nature a été effectué le long de la voie rapide à Nice. Les informations ont ensuite été analysées. Une première expérimentation qui a donné entière satisfaction.

Au départ, quatre chercheurs de l'Université Nice Côte d'Azur, ont conçu l'idée d'utiliser les câbles de fibre optique et d'y adjoindre un logiciel d'analyse : Cédric Richard, André Ferrari, Anthony Sladen et Martin van den Ende ont créé la start-up avec le soutien de la Métropole Nice Côte d'Azur, de l'Institut 3IA Côte d'Azur et du Centre Inria Sophia Antipolis. 

Aujourd'hui, c'est Daniel Mata Flores qui porte le projet pour le développer. Reste à poursuivre le développement du logiciel pour une mise en service fin 2024.

Il existe d'autres dispositifs comme le logiciel SoFleet de l'éditeur Synox.