• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Européennes : Les Républicains 4e dans les Alpes-Maritimes, Rassemblement National vainqueur à Nice, Cannes, Antibes...

Les Alpes-Maritimes n'y échappent pas. Le Rassemblement national est arrivé ce dimanche 26 mai en tête des élections européennes en France et dans ce département traditionnellement à droite. La République en marche, Europe Ecologie Les Verts sont devant Les Républicains.

Par @annelehars

Voici les résultats  définitifs ce lundi matin :

Dans les Alpes-Maritimes
> Le Rassemblement national est arrivé en tête ce dimanche 26 mai avec 29,77%.
> La République en marche : 21,59%
> Europe Ecologie Les Verts : 11,88 %
> Les Républicains : 11,43 %

C'est un séisme dans le paysage politique des Alpes-Maritimes. La droite traditionnelle n'est pas en tête dans les grandes villes du département, c'est le RN qui l'emporte : Nice, Antibes, Cannes, Menton.
A un an des élections municipales, le schéma est donc bouleversé.

En 2014 :

L'UMP de l'époque avait obtenu 26,44 % des voix, hier c'est donc à peine 12%. Dans certaines petites communes, comme à Carros, la liste de Bellamy ne dépasse pas les 5 %. Un chiffre quasi identique à celui de Debout la France.

A Nice, c'est 11,70%, la liste arrive donc 4e. Le rassemblement national y affiche 28,18%


L'abstention à Nice est de 52,21%. 
 

Les réactions :



Parmi les élus des Alpes-Maritimes à s'exprimer ce dimanche soir, le maire de Nice. Vers 23H30, alors que les résultats n'étaient pas définitifs Christian Estrosi a estimé que : "si ce résultat risque d'affaiblir la France au plan européen, c'est un message que chacun doit prendre en compte."
Le premier adjoint de la ville d'Antibes, Eric Pauget estime lui qu' il faut un "élargissement de notre mouvement (...)
 "Ce soir nous constatons un double échec : la lourde responsabilité d’Emmanuel Macron qui n’a fait que faire progresser le Rassemblement National.
Échec de sa politique, échec de sa stratégie de campagne européenne. Par ailleurs, je regrette vivement un vote contestataire exacerbé qui place l’extrême droite en tête. Soyons lucides, les résultats de ce soir, ne sont pas à la hauteur des espérances que nous avions pour la Droite Républicaine.

Et ce, malgré la campagne dynamique et l’espoir suscité par Francois-Xavier Bellamy. Dans ce contexte les valeurs de la droite et du centre résistent mieux à Antibes Juan-les-Pins et dans la 7eme circonscription des Alpes-Maritimes que dans le reste du pays. L’influence et le travail de terrain, en proximité, des élus locaux y sont pour beaucoup."

Pour Renaud Muselier (LR) “l’explosion de la classe politique de l’élection présidentielle qui se poursuit”

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de G.Legay au rapport de Médiapart

Les + Lus