Formule 1 : victoire du Monégasque Charles Leclerc au Grand Prix d’Autriche

Après 71 tours de pistes, la Ferrari du pilote monégasque a passé le drapeau à damier à la première place. C'est une troisième victoire sur circuit cette année pour le représentant de la Scuderia. Une excellente nouvelle pour Charles Leclerc en cette mi-saison.

Des cris de joie, poussés au passage de la ligne d’arrivée, ce dimanche 10 juillet. Charles Leclerc est décidément soulagé après cette victoire en Autriche, devançant Max Verstappen, leader au classement des pilotes. Le Hollandais était bien parti en pole, mais c'était sans compter sur son successeur sur la grille avant le départ, Charles Leclerc.

Ce 11e Grand Prix de la saison marque également la moitié du championnat, reste autant de courses à mener pour les pilotes et les constructeurs avant de s'adjuger les deux titres mondiaux.

Le Monégasque a fini la course en bordure de tribunes qui ont crû jusqu’à la fin à un remontée du Hollandais, enfumées par les fans du pilote Red Bull, qui courait sur le circuit autrichien au nom de la marque de la boisson énergisante, prophète en son pays. C’était sans compter, pour une fois, sur la solidité de la monoplace Scuderia. N'en déplaise aux 50.000 Hollandais qui ont fait le déplacement.

Troisième victoire pour Leclerc

Après le Bahreïn, et l'Australie, Charles Leclerc réussit à s'imposer pour la troisième fois dans ce championnat du monde de Formule 1, édition 2022. Peu enclin à maintenir une voiture à la hauteur des performances escomptées cette année, le constructeur italien de Maranello entrevoit, grâce au sérieux de Leclerc, un nouveau podium.

Le Monégasque a été très démonstratif en sortant de sa voiture après cette victoire.

De quoi apaiser certainement les relations sur le paddock entre tous les acteurs de Ferrari. A l'issue du Grand Prix de Monaco, le natif du rocher s'était dit "dégoûté", il n'avait pas réussi à s'imposer, la stratégie de course de son écurie l'ayant quelque peu contrarié.

Avec cette victoire en Autriche, c'est l'espoir qui renait. Celui, pourquoi pas, d'un sacre mondial. Charles Leclerc s'installe comme sérieux dauphin derrière Max Verstappen, seuls 38 points - et accessoirement 4 victoires cette année en Grand Prix - séparent les deux pilotes qui sont par ailleurs amis. 

Restent à savoir si le Castellet, le prochain circuit au calendrier, pour le Grand Prix de France, fera office de juge de paix. Devancé au classement par Red Bull, Ferrari doit reprendre la main dans la seconde partie de la saison si elle veut gagner le titre constructeur cette année. 

Ce 11e Grand Prix de la saison - sur les 22 prévus - peut faire office de mi-temps. Un statu-quo en fin de saison est-il possible ? Ce sera au champion du monde 2021, le Néerlandais Max Verstappen, d'en décider en partie. S'il est aussi performant jusqu'à l'ultime Grand Prix de l'année, à Abu Dhabi en novembre, Verstappen pourrait offrir le doublé à l'écurie portant le nom de la boisson énergisante.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité