Guerre en Ukraine : les dons du convoi organisé par une élue niçoise sont bien arrivés au zoo de Kharkiv

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cassuto Karen

Des donateurs azuréens avaient répondu à l'appel de élue niçoise Hélène Granouillac pour venir en aide au zoo de Kharkiv en Ukraine : le convoi est arrivé à destination.

Un convoi est arrivé au zoo de Kharkiv en Ukraine ce samedi 14 mai 2022. Le conducteur est un chauffeur ukrainien, qui est allé à Nice récupérer des dons récoltés par une élue niçoise : Hélène Granouillac, avec l'aide de l'association Franco-Ukrainiennne Côte d'Azur (AFUCA). Également présidente de l'association environnementale Terre bleue, l'élue avait relayé l'appel de soignants sur les réseaux sociaux, qui demandaient de l'aide à destination des animaux de ce zoo situé sur une zone de bombardements. Des animaux domestiques abandonnés par leurs maîtres partis en exode y avaient trouvé refuge. Surtout, les responsables envisageaient d'euthanasier les animaux les plus dangereux qui auraient pu s'échapper du site à cause des frappes russes. 

L'appel a été entendu dans les Alpes-Maritimes. Trente-trois tonnes de dons ont été récoltées par différentes associations à destination des animaux du zoo pour un tiers et des humains pour les deux tiers. Le périple était pour le moins périlleux. 

Un convoi dangereux

Hélène Granouillac se dit soulagée de l'arrivée du convoi. En effet, elle rapporte s'être inquiétée tout au long du chemin parce que Kharkiv est une zone de bombardements. L'élue assure que les dons sont encore nécessaires et qu'elle devrait mettre en place de nouveaux convois, elle a d'ailleurs déjà des demandes, mais elle doute.  

C'est une zone très bombardée, ces derniers jours ont été particulièrement sensibles et très périlleux. Le trajet a été plus long que prévu, j'étais très inquiète. 

Hélène Granouillac, élue niçoise et présidente de l'association Terre bleue

Le conducteur est parti seul. C'est un jeune Ukrainien, chauffeur de profession, qui effectue des trajets pour venir en aide à son pays. Hélène Granouillac ne souhaite pas mettre les chauffeurs en danger. "Si on peut, on continuera, mais je ne veux exposer personne à des risques. La solidarité nécessite une certaine responsabilité", souligne-t-elle. 

Appel aux dons

Une partie de la liste envoyée par les soignants a été réceptionnée, mais il manque encore du matériel, des médicaments et des aliments. Hélène Granouillac remarque que l'élan de solidarité observé au début de la guerre en Ukraine est en train de s'essouffler. 

Il y a un vrai désintérêt par rapport à il y a deux mois. Les associations reçoivent moins de dons alors que le conflit continue et que les besoins sont toujours là. 

Hélène Granouillac, élue niçoise et présidente de l'association Terre bleue

Il manque de la nourriture, des produits d'hygiène et des médicaments. Terre bleue s'occupe toujours de récupérer les dons au 60 avenue Emile Bieckert à Nice. Vous pouvez les contacter par téléphone au 04 93 81 90 28

L'idée est de venir en aide aux animaux et aux humains, évidemment. L'élue conclut : "toutes nos pensées accompagnent le peuple ukrainien, humain et non-humain".