De la pluie sur les Alpes-Maritimes ce mercredi, quelles conséquences sur la sécheresse ?

Publié le Mis à jour le

Le département est en vigilance "jaune" pour orages ce mercredi jusqu'à 16 heures. Des pluies modérées qui ne règleront pas le problème de sécheresse qui frappe les Alpes-Maritimes depuis plusieurs semaines.

Alors que les Alpes-Maritimes sont durement frappées par la sécheresse depuis plusieurs semaines, le département vient de recevoir quelques gouttes de pluie bienvenues.

"Durant la nuit nous avons enregistré entre 5 et 15 millimètres (par mètre carré) dans le nord-ouest du département, notamment Puget-Théniers, Saint-Martin-Vésubie, Saint-Etienne-de-Tinée) et 0,5 à 2 mm localement sur le littoral" détaille Marie-France Delansorne, cheffe du centre météorologique de Nice Aéroport.

Cela ne changera pas grand chose

Ce mercredi matin encore, des pluies éparses s’abattent sur la Côte d’Azur, notamment à Nice et Antibes. Quelques millimètres d’eau qui ne compenseront cependant pas le déficit de précipitations accumulé... depuis le début de l’année.

"C'est toujours bon à prendre mais cela ne changera pas grand chose au niveau de la sécheresse, qui reste très marquée, précise Marie-France Delansorne. La période de recharge des nappes phréatiques s'arrête généralement en mars. Après, la végétation puise l'eau qui tombe et la chaleur favorise son évaporation".

Il faudrait plusieurs jours de pluie pour observer une vraie amélioration... et ce n'est pas ce qui est prévu.

Marie-France Delansorne, cheffe du centre météorologique de Nice Aéroport

Depuis le mois de février, les quantités de pluies relevées par la station Météo France de Nice sont en effet très largement inférieures aux moyennes mensuelles.

En cumulé depuis le début de l’année, il est tombé 87 mm de pluie à Nice contre 300 mm en moyenne, soit un déficit pluviométrique de 70%.

Records de température

"Les températures sont supérieures aux normales. Depuis le 27 avril les minimales (températures de fin de nuit, ndlr) sont de 1,5°C à 4,5°C degrés au dessus, et les maximales depuis 15 mai sont également 1°C à 4°C au dessus des normales".

Des températures moyennes élevées, et des records battus. Il n'avait jamais fait aussi chaud un 27 mai à Nice : 23,5°C de température minimale et 31,4°C de maximale. C'est un degré de plus que le précédent record, datant de 1972.

Un été "chaud et sec" en vue

Le temps devrait être encore instable ce jeudi, avec de possibles averses l'après-midi... avant le retour du soleil.

La tendance jusqu'à la fin août sur le sud de la France selon Météo France est dans la continuité des dernières semaines : "plus chaud et plus sec que les normales".

La sécheresse risque donc de se poursuivre jusqu'à l'automne.