Insolite : les sœurs Clarisses organisent un vide-grenier avant de quitter leur monastère à Nice

durée de la vidéo : 00h01mn55s
Après 100 ans de présence, les sœurs Clarisses ont vendu tous leurs biens avant de céder les lieux aux Petites Sœurs des pauvres. ©Séverine Neuquelman-FTV

C’est une brocante très particulière qui avait lieu en ce dimanche 9 juin dans le quartier de Cimiez à Nice. Après 100 ans de présence, les sœurs Clarisses ont vendu tous leurs biens avant de céder les lieux aux Petites Sœurs des Pauvres. Une page s’est donc tournée entre la nostalgie des sœurs et la joie des visiteurs.

Le monastère de Sainte Claire est l’un des joyaux de Nice (Alpes-Maritimes). Les sœurs Clarisses ont vécu dans le monastère pendant 100 ans.

Meubles, objets anciens, santons ou objets liturgiques, c’est toute une partie de leur histoire et de leur patrimoine que les sœurs Clarisses ont vendu à des visiteurs venus nombreux ce dimanche 9 juin.

Les visiteurs ont pu découvrir l'étendue des trésors détenus jusque-là par les sœurs Clarisses au monastère de Sainte Claire.

Je pense qu’il y a des petites choses qui sont intéressantes, je cherche tout et rien, c’est au petit bonheur la chance.

Une cliente

à France 3 Côte d’Azur

 Un moment de partage émouvant pour les visiteurs, mais aussi pour les religieuses.

Il y a beaucoup de gens qui nous ont dit c’était aux sœurs, alors on voulait avoir quelque chose à ramener de chez elles. C'est affectif.

Sœur Pierre-Elisabeth

à France 3 Côte d’Azur

Ce lieu sacré a été pris d’assaut par des visiteurs soucieux d’enquérir une partie de cet héritage, mais aussi très curieux de découvrir des lieux jusqu’ici protégés du regard extérieur.

Je ne connaissais pas du tout. On ne voyait que de l’extérieur en fait.

Umberto, visiteur

à France 3 Côte d’Azur

Tout le monde connaissait le monastère de Sainte Claire, ainsi que celui de Cimiez, son édifice religieux et sa roseraie, mais de l'extérieur.

Pour la bonne cause

Les six sœurs du Monastère Sainte-Claude ayant vieilli, elles peinaient à entretenir la bâtisse datant de 1924. Les religieuses vont quitter prochainement les lieux pour partir à la retraite ou rejoindre d'autres communautés.

Il y a beaucoup de tristesse parce que c’est une communauté qui meurt, c’est de la vie qui ne peut plus s’écouler, qui ne peut plus rayonner dans un lieu. Ce monastère existe depuis 100 ans et c’est donc vraiment douloureux.

Sœur Claire Elisabeth, Mère Supérieure

à France 3 Côte d’Azur

Ce monastère comme celui de Cimiez faisait partie de la vie et de l’enfance de beaucoup de Niçois. Ce vide-grenier leur permet de se remémorer de joyeux souvenirs.

On faisait notre catéchisme ici et on jouait à la récréation avec les sœurs qui relevaient leurs robes pour courir derrière nous, on jouait à trap-trap.

Florence, habitante du quartier de Cimiez

à France 3 Côte d’Azur

Dans quelques mois, les Petites sœurs des pauvres seront à leur place pour faire de ce lieu une maison de retraite pour les personnes à faibles ressources. Une fatalité pour le monastère Sainte Claire qui se transformera finalement en bénédiction pour les personnes dans le besoin.

(Avec Dominique Poulain, à Nice)

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité