Les supporters du PSG et du FC Nantes interdits de déplacement à Marseille et à Nice

Ce dimanche 31 mars, il n'y aura pas de supporters du FC Nantes et du PSG à l'Allianz Riviera et au Vélodrome. Le ministre de l'Intérieur a interdit leur déplacement en publiant deux arrêtés évoquant un risque d'affrontement.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La 27e journée de Ligue 1 se fera sans visiteurs dans les tribunes dans le sud. Les supporters du FC Nantes et ceux du PSG sont interdits de déplacement respectivement à l'OGC Nice et à Marseille. 

Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a pris la décision ce mercredi en publiant deux arrêtés au Journal Officiel. Il motive ces deux décisions par un "risque réel et sérieux d'affrontement entre supporters" des différents clubs. 

Ces matchs retours se tiendront à 15h pour Nice-Nantes et 20h45 pour le classique Marseille-PSG. Les déplacements des Nantais et parisiens "sont fréquemment sources de troubles à l'ordre public du fait du comportement violent de certains supporters ou d'individus se prévalent de la qualité de supporter de cette équipe" estime Gérald Darmanin qui souligne également "un fort antagonisme" et une "rivalité particulière" entre supporters parisiens et marseillais.  

Les arrêtés indiquent "seule une interdiction des déplacements individuels et collectifs des personnes se prévalant de la qualité de supporter" du PSG ou du FC Nantes "ou se comportant comme tel, est de nature à éviter l'ensemble des risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens"

Un drame au match aller

En décembre, lors du match aller entre Nantes et Nice, un supporter nantais avait été tué d'un coup de poignard avant le coup d'envoi. Âgé de 31 ans et membre de la Brigade Loire, le supporteur est décédé des suites de ses blessures.

Un chauffeur VTC soupçonné d'être l'auteur du coup mortel s'était présenté aux forces de l'ordre. Selon les premiers éléments, un groupe de supporter nantais aurait pris à partie des supporters niçois à l'intérieur de taxis environ une heure avant le coup d'envoi. Le chauffeur serait alors sorti armé d'un couteau pour défendre ses clients. 

Un précédent annulé 

Le 16 février, le Conseil d'État avait finalement permis aux supporters du Paris SG d'assister à la victoire de leur club contre Nantes au stade de la Beaujoire où le PSG s'était imposé (2-0) malgré un arrêté similaire pris par Beauvau.

L'interdiction de déplacement portait "une atteinte grave et manifestement disproportionnée aux libertés fondamentales" de quelque 1.000 supporters du PSG attendus à Nantes, avait alors indiqué le juge des référés du Conseil d'État, en soulignant "l'absence de justification suffisante de ces mesures".