Cet article date de plus de 7 ans

Maurice Agnelet: "Je demande pardon"

Maurice Agnelet a pris la parole ce matin: "Je demande pardon à la famille Le Roux pour le mal que j'ai pu lui faire." Des excuses stratégiques, on n'y croit pas" a rétorqué Jean-Charles Le Roux. L'accusé n'a pas rappelé qu'il était innoncent: "mon avocat a tout dit, je ne vais pas paraphraser".
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Comme le veut la loi, avant la délibération, le président de la cour a demandé à Maurice Agnelet s'il avait quelque chose à ajouter.

"Je demande pardon à la famille Le Roux, à Renée, à Catherine, à Patricia, à Jean-Charles, le frère bien aimé d'Agnès pour le mal que j'ai pu leur faire.


Pour l'attitude et les propos que j'ai pus avoir depuis la disparition d'Agnès. Une disparition incroyable, dramatique."

Maurice Agnelet parle ensuite de sa famille: "J'ai également la conviction que je me suis mal occupé de mes enfants. Mon regret le plus important. Je me suis rendu compte que je les ai délaissés parce que j'ai été obnibulé par cette disparition d'Agnès. J'y ai consacré trop de temps. Guillaume a été boulversé et boulversant. J'espère que ça lui a apporté de la quiétude".

"Sur l'affaire, je ne vais pas paraphraser Me Saint-Pierre. Tout a été dit. Très bien dit. Voilà"


Ces propos n'ont pas ému la famille Le Roux:

Jean-Charles Le Roux: "C'est une demande de pardon stratégique. On n'y croit pas du tout. C'est la dernière saillie de Maurice Agnelet, qui peut y croire ?"
durée de la vidéo: 00 min 33
Patricia Le Roux Soeur d'Agnès Le Roux
Patricia Le Roux: "Son pardon ne m'intéresse pas. Ca n'a aucun sens. Personne n'attend de lui des excuses. C'est idiot, c'est une stratégie.

On demande une vérité, pas du cinéma.


Ca fait 37 ans qu'on attend qu'il parle. il s'enferme dans son mensonge."

Catherine Le Roux:
"Je n'y crois pas du tout tellement il s'est foutu de notre gueule. Il y a deux jours encore, il nous attaquait, il nous sautait dessus. La nuit porte conseil mais enfin. Il est au pied du mur. Non, non,non. Tout ça c'est du cinéma.

Je ne crois rien de Maurice Agnelet que le mal.

Il n'a pas dit qu'il était innocent. C'est un peu étrange mais parce qu'il sait que personne n'y croit."


La cour et les jurés délibèrent depuis 9h45.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
procès agnelet justice