Municipales 2020 : “Nous sommes en capacité de pousser Christian Estrosi vers la sortie de la mairie”

Le chef des députés Européens de la Lega, Marco Campenosi, était présent ce dimanche 12 janvier, aux côtés de Philippe Vardon. / © Séverine Neuquelman
Le chef des députés Européens de la Lega, Marco Campenosi, était présent ce dimanche 12 janvier, aux côtés de Philippe Vardon. / © Séverine Neuquelman

Philippe Vardon a inauguré aujourd'hui sa permanence pour le Rassemblement National. Avec un invité tout en symbole, Marco Campenosi, proche conseiller du leader de la Ligue en Italie, Matteo Salvini.

Par Coralie Chaillan

Christian Estrosi a augmenté les impôts, Christian Estrosi a bétonné la ville et sous Christian Estrosi, l'insécurité n'a fait qu'augmenter. 

Alors que l'actuel maire de Nice a officialisé, ce dimanche, sa candidature à la maire de Nice, Philippe Vardon critique fermement son bilan et sa position par rapport au parti du président de la République.

Christian Estrosi se place comme un "crypto-macroniste", un "presque-macroniste", un "proto-macroniste", on ne sait plus trop comment le dire. 



Le candidat du Rassemblement National se dit impatient d'avoir une réelle confrontation sur les questions régionales, mais également sur les problématiques nationales comme celle du rapatriement des djihadistes de Syrie. Une position qu'il qualifie de "particulièrement irresponsable". 

Nous souhaitons la déchéance de nationalité de ces djihadistes car pour nous ils ne sont plus français. Ils ont rompu avec notre nation.


Le soutien de la Lega

Ce dimanche, Philippe Vardon s'est affiché aux côtés de Marco Campenosi, le chef des députés Européens de la Lega, lors de l'inauguration de sa permanence de campagne pour les municipales à Nice.

Moi, j'entretiens des liens d'amitié avec Matteo Salvini depuis plus d'une décennie. Matteo Salvini et la Lega ont démontré, en Italie, que le courage politique et la volonté payaient. 

Philippe Vardon a notamment salué la gestion italienne de la question migratoire, et déclarer préférer avoir à ses côtés "un proche de Salvini, qui a fait baisser les arrivées de migrants en Méditerranée de 85% plutôt que celui qui a semé le chaos en Libye et entraîné cette situation migratoire dramatique."
 

Une victoire possible ?

À la question : croyez-vous en une victoire du RN à Nice en 2020 ? Philippe Vardon répond ne pas avoir pour habitude de se fier aux sondages. Le candidat note toutefois une progression constante de son parti, dans les sondages, depuis le début de la campagne. En effet, en octobre, l'un d'entre eux place le candidat RN à plus de 20% des voix.  En 2014, rappelons que Philippe Vardon avait rassemblé moins de 4,43% des suffrages. 
 






 

Sur le même sujet

Les + Lus