Nice : comment les touristes étrangers sont contrôlés (ou pas) à l'aéroport

L'Europe a ouvert ses frontières à 10 pays depuis le 1er juillet. Les touristes étrangers arrivent à l'aéroport de Nice sans qu'on leur demande un test Covid, sans prise de température ou de déclaration. Des précautions importantes alors qu'une deuxième vague semble se préparer. 

Au terminal de l'aéroport de Nice, le port du masque est obligatoire pour les passagers.
Au terminal de l'aéroport de Nice, le port du masque est obligatoire pour les passagers. © Emmanuel Félix - FTV
A l'aéroport de Nice Côte d'Azur, l'activité a partiellement repris. Le terminal 1 est toujours fermé. Seuls 70 avions se sont posés sur le tarmac ce vendredi 10 juillet. Un chiffre qui augmente chaque jour avec la reprise progressive du trafic aérien. Mais quelles sont les mesures de précaution, réellement appliquées, pour éviter la transmission du virus ?

A l'aéroport de départ

Tout juste arrivés sur la Côte d'Azur, des touristes en provenance des Pays-Bas expliquent quelles sont les conditions sanitaires. A Nice pas de contrôle, tout s’est passé à l’aéroport de départ. "Ils nous ont dit de garder nos distances", "ils nous prennent la température à l'embarquement, pas dans l'avion", précisent les voyageurs. 
 

Ils nous ont informés sur ce qu’il fallait faire, comme garder les distances. Ils prennent la température pas dans l’avion, à l’embarquement.

Un touriste néerlandais.

A l'aéroport de Nice, pas de prise de température pour les passagers au départ ou à l'arrivée. En revanche, il y a du gel hydro-alcoolique à disposition, un marquage au sol et une désinfection du site en permanence. La plupart des passagers porte le masque, à l'exception de quelques rares voyageurs.

Port du masque obligatoire


Les autorités rappellent que le port du masque est obligatoire à l'intérieur du terminal de Nice. La direction affirme respecter les recommandations du Haut Conseil de la santé publique mais ne peut pas prendre certaines mesures, comme pratiquer des tests de détection. Elle explique que ce dispositif fait partie du protocole établi entre les différents pays européens.

Risque de contamination importante


Or, une reprise de l'épidémie semble se préparer. Les aéroports représentent des lieux d’échange avec un risque de contamination importante. Pour Véronique Mondain, infectiologue niçoise, il faut donc se mettre autour d’une table pour proposer de nouvelles mesures de contrôle.
 

Moi la température j’y crois qu’à moitié, la déclaration sur l’honneur c’est insuffisant donc il faut quand même qu’on soit en concertation pour que l’on voit quelles sont les meilleures choses à faire.

Véronique Mondain, infectiologue au CHU de Nice

Température au-delà de 38°


A Orly et Roissy, des caméras thermiques sont installées dans les aéroports : elles prennent la température de chaque passager. Une température au-delà de 38°C peut compliquer le voyage. Le premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran, ont appelé vendredi les Français à la "vigilance au quotidien" et au port du masque pour "prévenir" une "éventuelle 2ème vague de l'épidémie" du Covid-19.

Tests salivaires


Il a précisé qu'il travaillait pour la mise en place, "dans les prochains jours", dans les aéroports "où ce sera possible", de tests salivaires pour les voyageurs arrivant de pays à risque. Ils leur seront "proposés", "on ne peut pas contraindre quelqu'un à avoir un test", a-t-il indiqué. Ces tests rapides de diagnostic de l'infection sont encore en cours de validation par les autorités de santé. 

Maîtriser la circulation du virus


Mais "A ce stade il n'y a pas lieu d'envisager (un reconfinement) puisque nous sommes en train de maîtriser la circulation du virus", a par ailleurs assuré vendredi Olivier Véran, relevant un taux de positivité de 1,1% sur les 350.000 tests réalisés chaque semaine : "sur 100 Français qui se font tester, 99 n'ont pas le Covid".

Conseils aux voyageurs


A ce jour, seuls les voyageurs de quatorze pays extra-européens sont admis dans l’espace européen ce 1er juillet, une liste qui exclut les États-Unis, le Brésil, la Russie, l’Inde, la Turquie. Avant de programmer un voyage à l'étranger, mieux vaut se renseigner sur les règles en vigueur sur le site de conseils aux voyageurs du gouvernement.

(AM, Laurent Verdi et AFP)
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport nice côte d'azur économie transports transports aériens coronavirus santé société tourisme
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter