Nice : des filets fantômes repêchés dans la baie des anges

Des filets fantômes repêchés par l'association Depth's Guards / © B. Loth, France télévisions
Des filets fantômes repêchés par l'association Depth's Guards / © B. Loth, France télévisions

C'est une prise dont ils se seraient bien passés, ce qu'ils remontent au large de Nice a appartenu à un pêcheur. Accrochés au fond, des filets abandonnés sont relevés par les bénévoles de l'ONG Depth's Guard.

Par Véronique Lupo

Environ 1.200 m2 de filets abandonnés au fond de la mer près de Nice ont été relevés par les bénévoles de l'ONG Depth's Guard. Ils s'apprêtent d’ailleurs à replonger pour continuer à nettoyer la baie des Anges cet été.

"Sur Nice, il en reste qu'il faut encore aller nettoyer, ce qui sera fait cet été, à -50 et à -30 mètres", dit Manuel Dietrich, ancien de l'association Sea Shepherd.

Ces filets "ne sont ni oubliés ni perdus mais abandonnés après que le pêcheur propriétaire a bataillé pour le récupérer. Il l'abandonne parce qu'il n'arrive plus à le sortir et le coupe".


Au fond des mers, les filets deviennent des chaînes qui emprisonnent la vie. Pour que la flore et la faune puisse renaître, il faut desserrer avec délicatesse l'étau qui les étouffe.
 

Les gardiens des profondeurs regroupés dans l'association "Depth's Guards" sont des bénévoles, tous engagés dans la protection de la Méditerranée.
Pour ces activistes, il faudrait marquer les filets, pour pouvoir identifier leurs propriétaires.
 
Au fond de la mer, au large de Nice, des filets de pêches fantômes / © B. Loth, France Télévisions
Au fond de la mer, au large de Nice, des filets de pêches fantômes / © B. Loth, France Télévisions

Manuel Dietrich et son ONG militent pour une sensibilisation des pêcheurs qui craignent de signaler leurs filets par peur d'avoir à payer des frais ou d'être attaqués.
 

Selon l'ONG Depth's Guard, la mer Méditerranée est la plus polluée au monde :

 

  • 344 espèces retrouvées piégées dans des objets en plastique. La tortue Caouanne est classée espèce en danger critique d’extinction,
  • 134 espèces victimes de l’ingestion du plastique,
  • 90% des oiseaux marins ont à ce jour ingéré du plastique, ils n’étaient que 5 % en 1960,
  • 65% des animaux pris au piège en Méditerranée le sont à cause de lignes de pêche.

La conséquence directe d’un déversement annuel de :

  • 500 000 tonnes de bouteilles, sacs, gobelets, bouchons, pailles, filets fantômes...
  • 130 000 tonnes de micro plastiques (fragments < à 5 mm).

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus