Nice : la députée LR Marine Brenier quitte son parti et rejoint la majorité présidentielle

Publié le Mis à jour le

Marine Brenier, la députée niçoise sortante de la 5e circonscription, quitte les Républicains pour rejoindre le mouvement Horizons ce 29 avril.

Une nouvelle qui va secouer à nouveau les rangs de la droite républicaine, Marine Brenier, députée sortante de la 5e circonscription qui s'étend de l’ouest de Nice jusqu’au haut pays niçois, quitte les Républicains.

Dans un communiqué, publié ce 29 avril,  elle justifie sa décision, par ce constat : "Il existe désormais trois blocs politiques : l’extrême droite, l’extrême gauche et le bloc majoritaire et modéré."  Avant d'ajouter : 

Mon parti s’est fait sortir du jeu et pour peser dans le débat national, la droite républicaine n’a d’autre issue que d’être aux côtés de la majorité présidentielle.

Marine Brenier, ex députée LR

Elle avait pourtant défendu avec ferveur la candidate LR, Valérie Pécresse, durant la campagne présidentielle. Comme dans cette vidéo, postée sur ses réseaux sociaux :

Le parti politique avait été éliminé dès le premier tour, le 10 avril, avec un score historiquement bas, sous le seuil des 5 %. "Je souhaite beaucoup de courage à ceux de mes amis qui entreprendront de reconstruire ce qu’était l’UMP de Nicolas Sarkozy", confie la députée sortante. 

Depuis deux semaines, je réfléchis sur cette situation à laquelle je n’aurais jamais imaginé assister : la disparition lors d’une élection présidentielle d’un parti pourtant l’œuvre de l’éternel Général De Gaulle.

Marine Brenier, ex députée LR

Elle quitte le parti pour rejoindre Horizons, comme les autres LR du conseil municipal de Nice, dont le maire Christian Estrosi. 

Horizons est un parti politique français, fondé le 9 octobre 2021 par Édouard Philippe qui souhaite représenter l'aile droite de la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron. 

Un choix très attendu 

Dans une position intenable, Marine Brenier a dû faire un choix. La députée savait qu’elle n’aurait pas le soutien du patron des Républicains azuréens Éric Ciotti. Et elle risquait de ne pas avoir, non plus, celui du maire de Nice, Christian Estrosi.

Dans son communiqué, l'ex députée LR ajoute : 

C’est avec beaucoup de tristesse, d’humilité et de responsabilité que je décide aujourd’hui de quitter ma famille politique

Marine Brenier, ex députée LR

Elle conclut : "Si les électeurs de la 5e circonscription des Alpes-Maritimes me renouvellent leur confiance, j’apporterais ma contribution pour accompagner les réformes dont la France a besoin."

Depuis plusieurs semaines, toutes les investitures LR avaient été gelées dans les Alpes-Maritimes, dans l'attente de cette décision.

En 2017, sur neuf députés, six avaient élu sous les couleurs LR dans les Alpes-Maritimes. Trois étaient encartés LREM.