Nice-Nantes : les Aiglons l'emportent et consolident leur deuxième place, sans la Populaire Sud

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence Collet
Khephren Thuram et les Niçois ont décroché une victoire importante contre Nantes, hier soir, vendredi 14 janvier.
Khephren Thuram et les Niçois ont décroché une victoire importante contre Nantes, hier soir, vendredi 14 janvier. © Valery Hache AFP

Grâce à des buts de Kasper Dolberg et Kephren Thuram, les Niçois ont battu les Canaris vendredi. La Populaire Sud a boycotté la rencontre, et les tribunes étaient remplies de façon éparse, en raison des jauges imposées pour risque sanitaire au stade Allianz.

Nice a enchainé une quatrième victoire consécutive en battant Nantes (2-1) à l'Allianz Rivera, vendredi 14 janvier, lors de la 21ème journée de Ligue 1. Cela n'a pas empêché l'entraîneur du Gym de mettre une "rouste verbale" à ses joueurs, auxquels il a reproché en fin de match « trop de relâchement ». En effet, le duel a été serré entre les deux équipes.

Kasper Dolberg a ouvert le score sur penalty (20e), avant l'égalisation d'Andrei Girotto sur un beau coup franc (44e). Mais Kephren Thuram a eu le dernier mot (55e) pour offrir le succès au Gym, malgré plusieurs occasions pour les Canaris en fin de match.

Les Aiglons consolident ainsi leur deuxième place et comptent virtuellement huit points d'avance sur le quatrième. Ils reviennent aussi à huit points du leader parisien avant la suite de cette journée. De là à dire que le suspense est relancé dans la lutte pour le titre, il y a un pas. Pour l'heure, les Azuréens se placent dans la course à la Ligue des Champions.

La Populaire Sud boude le stade

Le stade a fait le plein – façon de dire – avec 5000 supporters assis de façon éparse. La Populaire Sud a boycotté ce match Nice – Nantes, comme annoncé en début d'année. Le 3 janvier dernier, le club de supporters avait dénoncé sur sa page Facebook

La jauge contraignante de 5000 supporters maximum, imposée au stade Allianz Riviera, en raison de la crise sanitaire amplifiée par le variant Omicron. « Nous ne serons donc plus présents tant qu'elle (NDLR la jauge) sera imposée » affirmait la Populaire Sud dans sa publication, ce sera « tout le monde ou personne ».

Les jauges réduites sont instaurées dans tous les stades jusqu'au 23 janvier inclus, jour où Nice se déplace à Metz.

Le prochain match à domicile est le dimanche 6 février. Les Aiglons reçoivent Clermont. Si la situation sanitaire le permet, devant des tribunes plus remplies.

L'OM en semi-embuscade

En attendant, l'Olympique de Marseille est en embuscade pour passer devant Nice, mais cela reste relativement improbable. Demain, dimanche 16 janvier, les Olympiens jouent face à Lille à 20h45, au stade Vélodrome. En cas de victoire, les hommes de Jorge Sampaoli seraient à égalité de points avec Nice (39 points). Il faudrait qu'ils l'emportent avec au moins cinq buts d'avance pour ravir la deuxième place aux Aiglons.
En tout cas, l'OM talonne l'OGC Nice au classement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.