• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : Rassemblement de soutien à Geneviève Legay, blessée lors de la manifestation Gilets jaunes

Plusieurs centaines de personnes place Garibaldi pour soutenir la militante hospitalisée. / © Audrey Richier
Plusieurs centaines de personnes place Garibaldi pour soutenir la militante hospitalisée. / © Audrey Richier

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis place Garibaldi avant de se rendre devant la mairie de Nice. Blessée lors du 19e samedi des Gilets jaunes, la militante a été grièvement blessée mais elle va mieux selon sa famille. 

Par Catherine Lioult

Geneviève Legay, 73 ans, est toujours hospitalisée, mais elle va mieux. L'information a été délivrée par Delphine, une des filles de la septuagénaire, lors d'un rassemblement organisé pour elle ce lundi place Garibaldi, et qui a réuni plusieurs centaines de personnes.
 

Ce samedi 23 mars, alors que des Gilets jaunes manifestent place Garibaldi dans un périmètre interdit, Geneviève Legay, 73 ans, militante d'ATTAC, chute et se heurte violemment la tête. A ce moment précis, les forces de l'ordre effectuent une charge pour la dispersion de la manifestation. La famille de la militante a porté plainte pour "violence en réunion avec arme par personnes dépositaire de l'autorité publique contre personne vulnérable", une plainte qui vise aussi le préfet en sa qualité de donneur d'ordres.


Plusieurs plaintes et une déclaration du procureur de la République sur l'enquête



L'avocat de la blessée Maître Arié Alimi, a par ailleurs accusé les policiers d'avoir tenté de faire dire à Geneviève Legay qu'elle
aurait été poussée par un cameraman. 
Le procureur de la République, après analyse des images de vidéo surveillance,  met la police hors de cause.
 

Pour le procureur de Nice, "il y avait derrière elle trois personnes, un journaliste qui filmait, une autre manifestante et une personne à
la casquette marron". "On ne voit pas qui la pousse", mais "elle n'a pas été touchée par les forces de sécurité", a-t-il assuré. De son côté, le préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc a affirmé dans un communiqué son soutien aux forces de l'ordre.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La joie de l'équipe féminine de l'OM et des supporters

Les + Lus