• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : Un film d'animation 3D permet aux internautes (Site : Nice.fr) d'imaginer le Château avant sa destruction

© France3 Côte d'Azur
© France3 Côte d'Azur

Cette reconstitution en 3D sur ordinateur permet de visualiser l’ancien palais médiéval des comtes de Provence puis de Savoie, de la grande fortification de la partie supérieure du début du XVIème siècle et de la citadelle plus tardive.

Par Yves Lebaratoux


Film 3D Château Nice
Reportage : Lise Riger, Jean-Marc Sara, Romain Marchand

Présentation de la reconstitution 3D du Château
Afin de permettre aux Niçois et aux visiteurs de visualiser l’ensemble monumental auxquels les vestiges de l’ancienne fortification appartenaient, les services de la Ville de Nice et de la Métropole Nice Côte d’Azur (Direction des Espaces Verts, Direction des Bâtiments sous le contrôle scientifique du Service archéologie) ont réalisé pour en donner une représentation la plus exacte possible, une reconstitution en 3D sur ordinateur de l’ancien palais médiéval des comtes de Provence puis de Savoie, de la grande fortification de la partie supérieure du début du XVIème siècle et de la citadelle plus tardive.

Un film 3D qui permet à chacun de s’approprier l’histoire de Nice :
Se représenter l’imposante fortification urbaine, le château de ce parc paysager au cœur du Vieux-Nice, dont la "Colline du Château" tient le nom.
Se représenter aussi la ville médiévale, le palais des comtes de Provence et la cathédrale.
Ce n’est qu’à partir du XIIème siècle que l’habitat s’est étendu en contrebas de la colline.
La destruction par Louis XIV en 1706 a été radicale, sur l’ensemble du système fortifié : fortification urbaine, château et citadelle.
Les fouilles archéologiques permettent de redécouvrir cette histoire, sur des périodes encore plus anciennes que le médiéval : le début de la Protohistoire, un millénaire avant notre ère.
Le site est protégé depuis le XVIIIème siècle : absence totale d’aménagement urbain.
En même temps, la colline a de tous temps été un lieu privilégié pour l’habitat et la surveillance d’un territoire au contact de la mer.
Aujourd’hui, le parc présente des vestiges de l’ancienne fortification : des fragments rares qui ne permettent pas aux visiteurs de visualiser l’ensemble monumental auxquels ils appartenaient.

Reconstituer le site avec une représentation la plus exacte possible :
• Appel aux spécialistes du domaine qui travaillent au sein du service archéologique de la Ville de Nice, créer en 2008, avec une approche scientifique.

• Sources d’informations utilisées pour la reconstitution 3D :
- documents des archives de Turin et de Vincennes
- fouilles archéologiques menées sur place

• Résultat : reconstitution 3D de :
- l’ancien palais médiéval des comtes de Provence puis de Savoie ;
- la grande fortification de la partie supérieure du début du XVIème siècle ;
- la citadelle plus tardive.

Un projet réalisé en interne par les services de la Ville et de la Métropole : 
• Grâce aux compétences rassemblées en interne, un travail de restitution très précis a été réalisé.

• Coordination de trois directions :
- Direction des Bâtiments
- Direction des Espaces Verts
- Service archéologie, créé en 2008, pour le contrôle scientifique de la modélisation.

La mise à disposition au public du film :
• Dans la Tour Bellanda, à partir de la semaine prochaine et jusqu’aux journées du patrimoine, à la mi-septembre.
• Sur le site internet de la ville

Et la suite….pour les Niçois (et les touristes) :
Dans le parc, il est prévu d’installer des flash-codes reconnus par les smartphones ou tablettes tactiles, permettant à chacun de visualiser l’aspect qu’avait la fortification de ce point de vue.
Après téléchargement d’une application gratuite Ville de Nice, le smartphone ou la tablette fera apparaître la maquette 3D du château à partir d’une simple image 2D, voisine du flash code

• faire apparaître en surimpression le château au-dessus des fouilles et des vestiges 

Et plus tard :
o La 4ème dimension, c’est le temps : montrer l’évolution de la fortification à travers le temps (les phases plus anciennes et les plus récentes puisque la vision actuelle du château est celle de la fin du XVIème siècle).

Visite des fouilles archéologiques des vestiges de l’ancienne cathédrale de la colline du Château de Nice
Ce chantier de fouilles, mené dans le cadre d’un Projet Collectif de Recherche liant la Ville de Nice, le laboratoire du CEPAM (CNRS/Université de Nice) et le Ministère de la Culture, a été initié en 2009. Il porte sur deux sites majeurs de l’histoire de Nice : la cathédrale et ses abords et la fortification. Ce programme de fouilles a pour objectif de répondre à de nombreuses interrogations concernant l’histoire et le peuplement du Comté et de la ville de Nice. Les fouilles ont déjà permis de retrouver les vestiges de la cathédrale paléochrétienne (2ème moitié du Vème siècle). Cette année, la fouille a permis de mieux comprendre la première église paléochrétienne et la reconstruction médiévale, datée désormais entre 1020 et 1049 (date de consécration de l’autel à Sainte-Marie). Par ailleurs, la fouille du cimetière s’est poursuivie, permettant de retrouver une quarantaine de tombes nouvelles. Enfin, l'expertise d'un second édifice, l’église Saint-Jean du Moyen Âge, qui réutilise un édifice de l’époque paléochrétienne, a été réalisée.
Ce chantier présente l’intérêt de pouvoir servir de chantier école en offrant des opportunités de stages pratiques aux étudiants en anthropologie et en archéologie.



Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus